Analyse AOF clôture Wall Street - Les indices limitent leurs pertes grâce au pétrole

le
0

(AOF) - Wall Street a fini en repli, pénalisé par le nouvel accès d'aversion au risque. Il a affecté aussi leurs homologues européens dans le sillage de résultats d'entreprises décevants, en particulier les banques. La chute de Boeing sur des rumeurs selon lesquelles la SEC aurait ouvert une enquête a aussi pesé lourd. Les indices ont bénéficié du redressement des cours du pétrole qui ont fini près de l'équilibre sur fond d'espoirs de réduction de la production de l'OPEP. Le Dow Jones a perdu 1,60% 15 660,18 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,39% à 4 266,84 points.

Cisco a échappé à la baisse et de quelle manière ! L’action du spécialiste des équipements de réseaux s’est adjugé 9,64% à 24,68 dollars après avoir surpris hier soir par la vigueur de ses résultats. Il a également signifié sa confiance en l’avenir en relevant de 25% à 26 cents son dividende trimestriel et en dévoilant pour 15 milliards de dollars de rachats d’actions supplémentaires.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 269 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après +285 000 la semaine précédente. Le consensus Reuters était de +281 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CISCO

Cisco était en forte hausse hier lors des transactions d'après-Bourse après avoir dévoilé des résultats meilleurs que prévu et avoir annoncé 15 milliards de dollars de rachats d'actions. Au deuxième trimestre, clos fin janvier, le spécialiste des équipements de réseaux a vu son bénéfice net bondir de 31% à 3,1 milliards de dollars, soit 62 cents par action. Le bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, est ressorti à 57 cents, soit 3 cents de mieux que le consensus Reuters. Le chiffre d'affaires était stable à 11,9 milliards de dollars alors qu'il était attendu à 11,75 milliards.

EXPEDIA

Au quatrième trimestre, Expedia a enregistré une perte nette de 13 millions de dollars, soit 9 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le voyagiste en ligne a fait état d'un bénéfice par action de 77 cents, bien inférieur aux attentes de 1,01 dollar. Les revenus trimestriels du groupe ont également déçu : à 1,69 milliard de dollars, en hausse de 25%, ils étaient attendus à 1,72 milliard. Enfin, les réservations brutes du groupe ont augmenté de 32% à 14,950 milliards de dollars.

MYLAN

Mylan a annoncé son intention de rachat du laboratoire Meda pour 7,2 milliards de dollars, en numéraire et en actions. L'offre représente 165 couronnes suédoises par action. Dans la foulée, le groupe pharmaceutique a publié des résultats inférieurs aux attentes au 4ème trimestre 2015. Mylan a enregistré un bénéfice net part du groupe de 194,6 millions de dollars, soit 47 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est de 1,22 dollar, alors que les analystes attendaient 1,28 dollar.

PEPSICO

PepsiCo a publié des résultats trimestriels solides grâce à la hausse de ses ventes en Amérique du Nord. Au quatrième trimestre, le géant américain de l'agro-alimentaire a réalisé un bénéfice net en augmentation de 31% à 1,72 milliard de dollars, soit 1,17 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA s'est établi à 1,06 dollar, conformément au consensus. Le chiffre d'affaires net a reculé de 7% à 18,59 milliards de dollars. Les analystes l'attendaient à 18,51 milliards selon le consensus Thomson Reuters.

TESLA MOTORS

Tesla Motors a fortement creusé sa perte nette au quatrième trimestre, à -320,39 millions de dollars ou -2,44 dollars par action, contre -107,63 millions ou 86 cents par titre un an plus tôt à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le constructeur de voitures électriques affiche toujours une perte par action de 87 cents alors que les analystes attendaient un bénéfice de 7 cents par titre. Les revenus trimestriels de Tesla sont ressortis de leur côté en nette hausse de 59% à 1,75 milliard de dollars sous le consensus Zacks Investment Research de 1,78 milliard.

TWITTER

Twitter est attendu en baisse à Wall Street étant donné l’absence de croissance de sa base d'abonnés au quatrième trimestre. Sur cette période, le groupe a enregistré en moyenne 320 millions d'utilisateurs actifs chaque mois, comme au troisième trimestre. A ce stade de développement du site de microblogging, l’évolution du nombre des abonnés est particulièrement surveillée car elle est un indicateur de ses revenus et bénéfices futurs.

UPS

UPS a annoncé la nomination de David Abney, déjà directeur général du groupe, à la présidence du groupe, succédant à Scott Davis. Cette mise en place d'une direction unique, combinant la présidence et la direction générale, est présentée par le groupe de messagerie comme un moyen d'optimiser l'organisation et l'efficacité du groupe afin d'atteindre son objectif d'une croissance rentable. UPS a également indiqué qu'il versera un dividende trimestriel de 78 cents par action, payable début mars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant