Analyse AOF clôture Wall Street - Les indices grappillent encore quelques points et affichent de nouveaux records

le
0

(AOF) - Nouveaux records pour les indices et hausse du pétrole. Les jours de suivent et se ressemblent à Wall Street puisque la physionomie de la séance d'hier est sensiblement la même que celle des séances précédentes. Avec des agendas macro et corporate désormais quasiment vides, les mouvements sur le cours du brut gardent leur rôle de guides de la tendance. Pour l'heure les cours sont plutôt orientés à la hausse alors que persistent des rumeurs d'un plafonnement de la production de l'OPEP. Le Dow Jones a gagné 0,32% à 18 636,05 points et le S&P500 s'est adjugé 0,28% à 2 190,15 points.

General Electric poursuit son recentrage sur ses activités industrielles. Le groupe américain a annoncé vendredi disposer d’une offre de rachat ferme pour son portefeuille de prêts hypothécaires primes en France. Cette information ne fait pas de vagues à Wall Street où l’action General Electric a terminé stable à 31,24 dollars. Lors de la présentation de sa stratégie en 2015, GE avait indiqué qu’il ne conserverait que ses activités financières directement liées à ses activités industrielles.

Les chiffres économiques du jour

L’indice de confiance des constructeurs immobiliers (NAHB) est ressorti à 60 en août contre 58 en juillet (chiffre révisé de 59) et un consensus de 60.

L’indice manufacturier de la Fed de New-York est ressorti à -4,2 en août contre 0,55 en juillet et un consensus Reuters de 2,5.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

SYSCO

Le distributeur alimentaire américain Sysco a dévoilé des résultats meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos début juillet, le groupe a réalisé un bénéfice net en progression de 195,3% à 216 millions de dollars, soit 38 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 64 cents, soit 3 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 10% à 13,65 milliards de dollars. Wall Street visait 13,68 milliards de dollars. Elles ont augmenté de 2,2% à données comparables.

GENERAL ELECTRIC

General Electric a annoncé disposer d’une offre de rachat ferme pour son portefeuille de prêts hypothécaires primes en France. Cette cession, qui s’inscrit dans le cadre de son désengagement de la finance, représente 1,9 milliard de dollars en « ending net investment ». La finalisation de cette transaction est attendue au quatrième trimestre 2016. Cette offre a été présentée par un nouveau fonds commun de titrisation français financé par la banque autrichienne Bawag PSK.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant