Analyse AOF clôture Wall Street - Les financières en soutien

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont progressé modestement en ce début de semaine. La bonne tenue des valeurs financières dans le sillage des résultats moins dégradés que prévu de Bank of America est arrivée à plus que compenser le repli des valeurs pétrolières. ExxonMobil et Chevron sont restées pénalisées par le repli des cours de l'or noir alors que les investisseurs s'inquiètent de l'accumulation des stocks de produits distillés aux Etats-Unis. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,09% à 18 533,05 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,52% à 5 055,78 points.

A l’instar de ses trois concurrentes qui ont déjà publié leurs comptes, JPMorgan, Wells Fargo et Citigroup, Bank of America a annoncé des résultats en repli au titre du deuxième trimestre. Cette baisse a cependant été moins prononcée que prévu grâce à la meilleure tenue qu’anticipé du courtage de taux, comme avant elle JPMorgan et Wells Fargo. Cette bonne surprise a permis à l’action de la deuxième banque américaine par la taille du bilan de gagner 3,59% à 14,13 dollars.

Les chiffres économiques du jour

L’indice de confiance des constructeurs immobilier (NAHB) a reculé de 1 point à 59 en juillet alors qu’il était attendu inchangé.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

IBM

IBM présentera ses comptes du deuxième trimestre après la clôture de Wall Street. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action ajusté de 2,89 dollars pour un chiffre d’affaires de 20,03 milliards de dollars. Le géant informatique a dévoilé des revenus en recul au cours des seize trimestres précédents. La firme d’Armonk (Etat de New York) souffre du développement de l’informatique dans les nuages, qui bénéficie d’abord aux nouveaux venus, comme Salesforce.com. "Big Blue" vise un bénéfice par action ajusté annuel d'au moins 13,50 dollars.

BANK OF AMERICA

Bank of America a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net en baisse de 19,4% à 3,87 milliards de dollars, ou 36 cents par action, pénalisé notamment par la faiblesse des taux d'intérêt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 37 cents. Les analystes interrogés par Thomson Reuters tablaient sur 33 cents. Les revenus de la banque américaine ont reculé de 7% à 20,62 milliards.

HASBRO

Hasbro a réalisé un bénéfice net de 52,1 millions de dollars en hausse de 25% au deuxième trimestre. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 41 cents contre un consensus Zacks de 39 cents par action. Le fabricant américain de jouets a enregistré un chiffre d'affaires en croissance de plus de 10% à 878,9 millions de dollars sur le trimestre, le marché tablait sur 876,1 millions de dollars.

EXXON MOBIL

Mauvaise nouvelle pour Total qui lorgnait les actifs de l'australien Interoil en Papouasie-Nouvelle Guinée. Cette acquisition du français, saluée par les analystes en raison du potentiel des gisements de gaz concernés, était sous réserve de finalisation de l’acquisition d’InterOil par Oil Search. Or, ExxonMobil a lancé une contre-offre de 2,2 milliards de dollars sur InterOil. Le groupe pétrolier américain propose l'équivalent de 45 dollars en actions plus une partie en numéraire liée à la production des champs Elk-Antelope.

SEMI-CONDUCTEURS

Le Japonais Softbank a annoncé le lancement d'une offre d'achat sur le concepteur britannique de puces, ARM Holdings, pour 24,3 milliards de livres (29,1 milliards d'euros) en numéraire. Il propose 1 700 pence par action, soit une prime de 43% par rapport au cours de clôture de vendredi. Les conseils d’administration des deux groupes sont parvenus à un accord.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant