Analyse AOF clôture Wall Street - Léger repli dans le calme

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont fini en légère baisse, alors que de nombreux indicateurs économiques attendus cette semaine, influeront sur les décisions prochaines de la Fed. Le premier publié, l'indice flash PMI manufacturier est ressorti au plus bas depuis septembre 2009. Côté valeurs, les investisseurs ont salué la proposition de rachat de Bayer, d'un montant de 62 milliards de dollars, sur le groupe d'agrochimie Monsanto. L'américain a fini sur une progression de 4,3%. L'indice Dow Jones a clôturé en retrait de 0,05% 17 492,93 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,08% à 4 765,78 points.

Monsanto a gagné 4,31% à 105,90 dollars, soutenu par l'annonce d'une offre de rachat de 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros) formulée par Bayer pour créer le numéro un mondial des pesticides et des engrais devant la future entité Dupont-Dow Chemical. Le groupe chimique et pharmaceutique allemand propose 122 dollars par action, exclusivement en numéraire. Ce prix fait ressortir une prime de 37% par rapport au cours de clôture de Monsanto le 9 mai, avant les premières rumeurs sur une OPA. Bayer indique que son offre valorise l'américain à 15,8 fois son Ebitda à la date du 29 février.

Les chiffres économiques du jour

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Manufacturier est ressorti à 50,5 en mai après 50,8 en avril. Les économistes tablaient sur 51. La croissance de la production manufacturière n'a jamais été aussi basse depuis septembre 2009.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ANTHEM/CIGNA

Il y aurait de l’eau dans le gaz entre l'assureur maladie Anthem et son concurrent Cigna, dont il avait annoncé en juillet dernier le rachat pour 48 milliards de dollars, affirme le Wall Street Journal. Ils s’accuseraient mutuellement de ne pas respecter leur accord de fusion et de maladresses dans la fourniture de documents aux autorités réglementaires. Selon les sources proches du dossier, ces querelles pourraient au moins retarder le feu vert des autorités de la concurrence.

BOEING

VietJet Air, une compagnie aérienne privée vietnamienne, a finalisé une commande de 100 avions 737 Max 200 avec l'avionneur américain Boeing. Cet accord historique, d'une valeur de 11,3 milliards de dollars au prix catalogue, a été signé en présence de Trần Đại Quang , le président de la République socialiste du Vietnam, et du président américain Barack Obama. Les avions seront livrés à VietJet à compter de 2019 jusqu'en 2023. Cet accord permet en outre d'augmenter la flotte de la compagnie vietnamienne de plus de 200 avions d'ici à 2023.

MONSANTO

Monsanto fait l'objet d'une offre d'achat à 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros) de la part du groupe allemand Bayer. Ce dernier propose 122 dollars par action, exclusivement en numéraire, pour créer un géant mondial de l'agrochimie. Ce prix fait ressortir une prime de 37% par rapport au cours de clôture de Monsanto le 9 mai, avant les premières rumeurs sur une OPA. Bayer indique que son offre valorise l'américain à 15,8 fois son Ebitda à la date du 29 février. Bayer a prévu de financer l'opération avec de la dette et des actions, y compris une augmentation de capital.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant