Analyse AOF clôture Wall Street - Le soutien chinois insuffisant pour prolonger la hausse des marchés américains

le
0

(AOF) - Contrairement à leurs homologues européens - qui ont accru leurs gains dans la dernière heure de cotation - les indices américains ont creusé leurs pertes en fin de séance. Maintenus proches de l'équilibre grâce aux mesures de relance chinoises, ils ont finalement clôturé en baisse. Des prises de bénéfices ont sans doute pesé alors que Wall Street a enchaîné une deuxième semaine consécutive de hausse et que des statistiques décevantes ont été publiées, notamment le PMI de Chicago. Le Dow Jones a perdu 0,74% à 16 516,50 points et le S&P 500 a reculé de 0,81% à 1 932,23 points.

Berkshire Hathaway a surperformé le marché américain grâce aux résultats meilleurs que prévu dévoilés vendredi soir. L’action de la société d'investissement de Warren Buffett a gagné 2,20% à 202 555 dollars. Au quatrième trimestre, le bénéfice net a progressé de 31,8% à 5,48 milliards de dollars tandis que le résultat opérationnel a augmenté de 18% à 4,67 milliards de dollars. Ce solde, qui exclut les pertes ou gains sur les produits dérivés et sur les investissements, a représenté 2 843 dollars par action.

Les chiffres économiques du jour

Les promesses de ventes immobilières ont reculé de 2,5% en janvier, leur indice tombant à 106 points, soit son niveau le plus faible depuis janvier 2015. Le consensus était de +0,5%.

Le secteur manufacturier dans la région de Chicago s’est contracté en février à la surprise des économistes. L’indice des directeurs d’achat de Chicago est en effet ressorti à 47,6 contre un consensus Reuters de 53 et 55,6 en janvier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMAZON

Amazon a conclu un accord avec Morrison qui prévoit que des centaines de produits Morrison seront prochainement disponibles sur les services à abonnements du géant américain du e-commerce. Ainsi, les clients inscrits aux plateformes Amazon Prime Now et Amazon Pantry auront accès à cette offre essentiellement composée de produits frais. Pour la chaine britannique, cet accord permet de s'associer avec un redoutable concurrent dont le développement sur tous les segments de la distribution alimente la guerre des prix.

BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway a dévoilé vendredi des résultats en nette hausse au quatrième trimestre. La société d'investissement de Warren Buffett a publié un bénéfice net en progression de 31,8% à 5,48 milliards de dollars. Le résultat opérationnel, qui exclut les pertes ou gains sur les produits dérivés et sur les investissements, a quant à lui augmenté de 18% à 4,67 milliards de dollars, soit 2 843 dollars par action. Il a dépassé le consensus Thomson Reuters de 2 814 dollars.

CAMPBELL SOUP

Selon une source de marché, Goldman Sachs a sorti Campbell Soup de sa liste des valeurs américaines qu'il conseille de vendre. Le broker est désormais à Neutre sur la valeur avec un objectif de cours de 62 dollars, contre 50 dollars auparavant.

EMC

La Commission européenne a autorisé l'acquisition du fournisseur de logiciels et de solutions de stockage de données EMC par la société informatique Dell en vertu du règlement sur les concentrations. Bruxelles a constaté que l'entité issue de la concentration disposait d'une part de marché modeste dans le secteur des systèmes de stockage externe pour entreprises et qu'en tout état de cause, l'augmentation induite par l'opération était minime.

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES

Fiat Chrysler Automobiles a annoncé que son usine de Mirafiori à Turin (Italie) commence à produire la nouvelle Maserati Levante, premier SUV de la marque. Ce nouveau modèle sera présenté au Salon automobile de Genève demain. La Maserati Levante complète la gamme existante de marque de voitures de tourisme et de sport (Quattroporte, Ghibli, GranTurismo et GranCabrio). Elle sera lancée en Europe en mai 2016, puis sur d'autres marchés mondiaux prochainement.

VALEANT PHARMACEUTICALS

Valeant Pharmaceuticals a annoncé le retour de son directeur général (CEO) J.Michael Pearson, absent pour des problèmes de santé. Ce dernier a donc repris son poste, dont l'intérim a été assuré par Howard B. Schiller. Compte tenu de ce retour, Valeant a décidé de scinder les fonctions de président et de directeur général : Pearson prend la direction générale et Schiller la présidence du conseil d'administration. Le laboratoire pharmaceutique a indiqué dans le même temps qu'il reportait la publication attendue ce lundi de ses résultats du quatrième trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant