Analyse AOF clôture Wall Street - Le pétrole fait encore céder les marchés américains

le
0

(AOF) - Le répit a été de courte durée pour les investisseurs américains. Après avoir signé sa première semaine de hausse depuis le 1er janvier, Wall Street a nettement rechuté hier. Les indices ont creusé leurs pertes suivant la baisse du cours du pétrole : le baril de WTI décrochait de 5% en clôture. Les opérateurs ont mal réagi à l'annonce d'une production record en Irak et à la volonté de la société saoudienne Saudi Aramco de ne pas diminuer les nouveaux investissements dans des capacités pétrolières et gazières. Le Dow Jones a perdu 1,29% à 15 885,22 pts et le Nasdaq 1,58% à 4 518,49 pts.

McDonald's (+0,68% à 119,20 dollars) a résisté à la baisse du Dow Jones, inscrivant par la même occasion un nouveau plus haut historique, après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au quatrième trimestre, la chaîne de restauration rapide a vu ses ventes à surfaces comparables, un indicateur-clé dans le secteur de la distribution et de la restauration, augmenter de 5% alors que les analystes attendaient une croissance de 3,2%. Dans le même temps, McDonald's a enregistré un chiffre d'affaires de 6,34 milliards de dollars, en baisse de 4% (+5% à changes constants).

Les chiffres économiques du jour

Aucun indicateur n'a été publié

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOEING

Boeing et l'US Air Force ont annoncé avec succès le premier vol en ravitaillement de l’avion militaire KC-46A. L'équipe de test KC-46A a travaillé sur une série de points de test avant le déchargement de 1600 livres de carburant à un avion de chasse F-16 volant à 20.000 pieds. Lors du vol qui a duré 5 heures et 43 minutes, les opérateurs de ravitaillement Boeing et Air Force ont été en contact plusieurs fois avec le F-16 qui a confirmé que le système était prêt à transférer le carburant. Boeing prévoit de construire 179 avions KC-46 de l'US Air Force prochainement.

FORD

Ford Motor vient d’annoncer la fermeture de ses opérations au Japon et en Indonésie. Cette décision du constructeur automobile américain inclut également la fermeture de l’ensemble des concessionnaires Ford, l’arrêt de l’importation et la vente de véhicules Ford et Lincoln ainsi que les travaux de développement de produits au Japon. Ford a expliqué que la fermeture a été mûrement réfléchie et fait suite à une rentabilité absente et à un marché qui empêche le groupe d’être compétitif.

HALLIBURTON

Halliburton a enregistré une perte nette de 28 millions de dollars au quatrième trimestre, soit -0,03 cent par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 31 cents au quatrième trimestre, supérieur de 7 cents aux attentes des analystes interrogés par Zacks Investment Research. Halliburton a également fait part de revenus en baisse à 5,08 milliards de dollars pour un consensus de 5,1 milliards.

JOHNSON CONTROLS/TYCO

Johnson Controls et Tyco ont fait part de leur intention de fusionner afin de créer un leader des matériaux de construction, des solutions intégrées et du stockage de l'énergie. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Johnson Controls pourront choisir de détenir une action de la nouvelle entité pour chacun de leur titre Johnson ou de recevoir un versement en numéraire de 34,88 dollars par action. Si cette option était retenue par tous les actionnaires, le montant s'élèverait à 3,9 milliards de dollars. Au final, les actionnaires de Johnson détiendront 56% du groupe combiné.

MCDONALD'S

McDonald's est attendu en nette hausse à l'ouverture de Wall Street après ses résultats du quatrième trimestre. Sur cette période, la chaine de restauration rapide a vu son bénéfice net augmenter de 10% (+19% à taux de change constants) à 1,206 milliard de dollars, soit 1,31 dollar par action (+16%). Le consensus FactSet était de 1,23 dollar par titre. McDonald's a également dépassé les attentes avec son chiffre d'affaires trimestriel : ce dernier a baissé de 4% à 6,34 milliards de dollars alors que les analystes anticipaient 6,24 milliards.

TWITTER

Twitter a confirmé aujourd’hui le départ de 4 cadres dirigeants importants. Selon la version officielle, Katie Stanton, Alex Roetter, Kevin Weil et Skip Schipper, responsables respectivement des médias, de l'ingénierie, des produits et des relations humaines, ont choisi de quitter le site de microblogging, qui connaît une passe difficile. Les investisseurs lui reprochent une croissance insuffisante du nombre de ses nouveaux abonnés. Cette donnée est particulièrement surveillée pour les sociétés Internet car elle est un indicateur de ses revenus et bénéfices futurs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant