Analyse AOF clôture Wall Street - Le pétrole a encore dicté la tendance

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont terminé dans le rouge mercredi. Ils ont demeuré sous l’empire de l’or noir, qui a reculé d’environ 3%. En conséquence, Chevron (-1,27%) et Exxon Mobil (-1,33%) ont accusé les plus fortes baisses du Dow Jones. En revanche, Fairchild Semiconductor a échappé à la baisse grâce à une offre de rachat améliorée. L’indice Dow Jones a cédé 0,66% à 17 603,87 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,82% à 5 065,85 points.

Fairchild Semiconductor (+3,70% à 20,75 dollars) a échappé à la baisse du marché grâce à une offre de rachat améliorée de Party G. Derrière ce nom se cacherait la filiale de semi-conducteurs de China Resources Holdings associée à d’autres sociétés. Le conseil d’administration de sa cible avait considéré que sa première offre, présentée début décembre, n’était pas nécessairement supérieure à celle de ON Semiconductor Corporation, qui avait été acceptée en novembre. Party G proposait pourtant 21,70 dollars par action en numéraire contre 20 dollars pour ON Semiconductor.

Les chiffres économiques du jour

L’indice des promesses de vente immobilières reculé de 0,9% pour s'établir à 106,9 en novembre, là où les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne repli de seulement 0,5%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple a accepté de payer 318 millions d'euros pour régler un contentieux avec le fisc italien, affirme Reuters qui cite une source proche du dossier. Le fabricant de l’iPhone signera par ailleurs en début d'année un accord sur les impôts à régler au titre de 2015 et au-delà.

BANK OF AMERICA

Bank of America a annoncé qu'il enregistrera une charge pour dépréciation au quatrième trimestre, qui amputera son résultat avant impôts de 600 millions de dollars à la suite du rachat de 2 milliards de dollars de titres de fiducie privilégiés (trust preferred securities). Cette charge sera sans impact sur la trésorerie, a précisé la banque américaine. A la suite de l'acquisition de Merrill Lynch en 2009, ces titres avaient été enregistrés avec une décote par rapport à leur valeur nominale.

FAIRCHILD SEMICONDUCTOR

Le fabricant de semi-conducteurs Fairchild Semiconductor a annoncé avoir reçu une offre non-sollicitée révisée de rachat de la part du groupe Party G de 21,70 dollars par action, contre 20 dollars pour celle d'ON Semiconductor. Si le prix proposé est identique à celui de la précédente proposition, Party G propose de payer 200 millions de dollars d'indemnités de rupture au cas où la transaction serait bloquée par les autorités. Party G propose aussi de régler l'indemnité de rupture de la transaction avec ON Semiconductor.

PEP BOYS

Bridgestone jette l'éponge. Après une bataille boursière de trois semaines pour la conquête de Pep Boys, le pneumaticien japonais laisse la voie libre à son concurrent Carl Icahn, qui détient déjà 12,2% du capital de l'équipementier automobile. Bridgestone n'a pas souhaité surenchérir sur la dernière offre de l'investisseur activiste. Ce dernier a relevé hier sa proposition de 16,5 à 18,5 dollars par titre, soit 1,5 dollar de plus que l'offre du pneumaticien japonais Bridgestone. Avec cette troisième proposition de Carl Icahn en trois semaines, Pep Boys atteint le milliard de dollar.

Fairchild Semiconductor (+3,22% à 20,66 dollars) échappe à la baisse du marché grâce à une offre de rachat améliorée de Party G. Derrière ce nom se cacherait la filiale de semi-conducteurs de China Resources Holdings associée à d’autres sociétés. Le conseil d’administration de sa cible avait considéré que sa première offre, présentée début décembre, n’était pas nécessairement supérieure à celle de ON Semiconductor Corporation, qui avait été acceptée en novembre. Party G proposait pourtant 21,70 dollars par action en numéraire contre 20 dollars pour ON Semiconductor.

Les chiffres économiques du jour

L’indice des promesses de vente immobilières reculé de 0,9% pour s'établir à 106,9 en novembre, là où les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne repli de seulement 0,5%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple a accepté de payer 318 millions d'euros pour régler un contentieux avec le fisc italien, affirme Reuters qui cite une source proche du dossier. Le fabricant de l’iPhone signera par ailleurs en début d'année un accord sur les impôts à régler au titre de 2015 et au-delà.

BANK OF AMERICA

Bank of America a annoncé qu'il enregistrera une charge pour dépréciation au quatrième trimestre, qui amputera son résultat avant impôts de 600 millions de dollars à la suite du rachat de 2 milliards de dollars de titres de fiducie privilégiés (trust preferred securities). Cette charge sera sans impact sur la trésorerie, a précisé la banque américaine. A la suite de l'acquisition de Merrill Lynch en 2009, ces titres avaient été enregistrés avec une décote par rapport à leur valeur nominale.

FAIRCHILD SEMICONDUCTOR

Le fabricant de semi-conducteurs Fairchild Semiconductor a annoncé avoir reçu une offre non-sollicitée révisée de rachat de la part du groupe Party G de 21,70 dollars par action, contre 20 dollars pour celle d'ON Semiconductor. Si le prix proposé est identique à celui de la précédente proposition, Party G propose de payer 200 millions de dollars d'indemnités de rupture au cas où la transaction serait bloquée par les autorités. Party G propose aussi de régler l'indemnité de rupture de la transaction avec ON Semiconductor.

PEP BOYS

Bridgestone jette l'éponge. Après une bataille boursière de trois semaines pour la conquête de Pep Boys, le pneumaticien japonais laisse la voie libre à son concurrent Carl Icahn, qui détient déjà 12,2% du capital de l'équipementier automobile. Bridgestone n'a pas souhaité surenchérir sur la dernière offre de l'investisseur activiste. Ce dernier a relevé hier sa proposition de 16,5 à 18,5 dollars par titre, soit 1,5 dollar de plus que l'offre du pneumaticien japonais Bridgestone. Avec cette troisième proposition de Carl Icahn en trois semaines, Pep Boys atteint le milliard de dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant