Analyse AOF clôture Wall Street - Le Brexit pèse encore, les financières en première ligne

le
0

(AOF) - Pour la deuxième séance consécutive, les marchés américains ont reculé hier en raison des inquiétudes liées au Brexit. Non seulement l'incertitude demeure quant aux modalités de la sortie - et la mise en route du fameux article 50 que les Européens voudraient immédiate alors que Londres prend son temps - mais les investisseurs craignent aussi les conséquences du Brexit sur l'économie britannique, européenne voire mondiale. Une fois encore, les financières ont fait partie des plus fortes baisses. Le Dow Jones a perdu 1,50% à 17 140,24 points et le S&P500 1,81% à 2 000,54 points.

Tesla Motors repart de l'avant. Le titre du fabricant de voitures électriques haut de gamme a gagné 2,80% à 198,55 dollars en dépit d'un début de séance difficile. Depuis l'annonce de son projet d'OPA à 2,8 milliards de dollars sur le fabricant de panneaux solaires SolarCity, le 22 juin dernier, la capitalisation boursière du groupe d'Elon Musk a fondu de plus de 10%. Les investisseurs doutent de l'intérêt d'une telle acquisition pour Tesla. Ils s'inquiètent du manque de synergies entre les deux groupes et de l'impact du rachat sur la trésorerie de Tesla. Les opérateurs s'interrogent enfin sur un possible conflit d'intérêt.

Les chiffres économiques du jour

L'indice "flash" PMI des services élaboré par Markit est ressorti à 51,3 en juin, stable par rapport à mai.

Le déficit de la balance commerciale américaine s'est creusé en mai. Il s'est établi à 60,6 milliards de dollars après 57,5 milliards en avril. Les économistes tablaient sur 59,2 milliards.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

INTEL

Intel aurait l'intention de vendre sa filiale de cyber-sécurité Intel Security pour 7,7 milliards de dollars selon le Financial Times. L'entreprise américaine aurait discuté avec des banquiers pour vendre cette filiale qui conçoit des logiciels anti-virus, anciennement connu sous le nom de McAfee, a révélé le journal. De son côté, Intel n'a pas souhaité faire des commentaires.

MEDTRONIC

Medtronic a annoncé le rachat de HeartWare International pour un montant de 1,1 milliard de dollars, afin de se développer sur les technologies médicales pour traiter les patients atteints d'insuffisance cardiaque. Medtronic va payer 58 dollars par action pour ce rachat, soit près du double du cours de clôture de HeartWare de 29,98 dollars. Les conseils d'administration des deux sociétés ont approuvé à l'unanimité la transaction, qui devrait être finalisée au cours du deuxième trimestre de Medtronic clos le 28 octobre prochain.

STARBUCKS

Starbucks et le groupe indien Tata ont signé un nouveau partenariat qui prévoit notamment la distribution d'un café en provenance directement d'Inde dans le Starbucks de Seattle, aux Etats-Unis. De plus, l'accord prévoit une augmentation des capacités de production du groupe pour fournir ses cafés en Inde. L'usine installée sur les terres de Tata en 2013 va donc être la principale bénéficiaire de ces investissements.

TESLA MOTORS

Deux membres du conseil d'administration (proches de Elon Musk) de Tesla Motors auraient renoncé à participer aux votes sur l'offre de rachat pour SolarCity. Mercredi dernier, Tesla Motors avait chuté de plus de 7% après avoir confirmé son OPA sur SolarCity, un fabricant de panneaux solaires. Le PDG Elon Musk, qui détient 22% du capital de sa cible, a assuré que cette acquisition était justifiée d'un point de vue stratégique, lui permettant de se renforcer sur le marché des énergies renouvelables.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant