Analyse AOF clôture Wall Street - La Fed et les résultats décevants empêchent le rebond avec le pétrole

le
0

(AOF) - Face aux publications décevantes des poids lourds de la cote américaine Boeing et Apple, le rebond du pétrole n'a pas été jugé suffisant pour empêcher une nouvelle baisse de Wall Street. Ce dernier a pourtant retrouvé quelques couleurs après les stocks hebdomadaires américains. Comme attendu, la Fed a laissé ses taux inchangés rappelant qu'elle surveillait l'évolution des marchés mondiaux et l'impact sur les Etats-Unis. Le Dow Jones a perdu 1,38% à 15 944,46 points et le S&P a cédé 1,09% à 1 882,95 points.

Apple a beau continué de dévoiler des résultats trimestriels record, les investisseurs s’inquiètent surtout de l’affaiblissement de la croissance des ventes d’iPhone. Cette crainte a entrainé une baisse de 6,57% à 93,42 dollars de l’action du groupe technologique, soit la seconde plus forte baisse du Dow Jones. Au premier trimestre, clos fin décembre, de son exercice 2016, Apple a commercialisé 74,78 millions d'exemplaires des différentes variantes de l’iPhone.

Les chiffres économiques du jour

Le marché immobilier américain a été particulièrement vigoureux en décembre : 544 000 ventes de logements neufs ont été comptabilisées après 491 000 (revu à la hausse de 490 000) le mois précédent. Le consensus Reuters était de 500 000.

A 20h00, la Fed a maintenu ses taux inchangés.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple a dévoilé hier soir des résultats pour le premier trimestre, clos fin décembre, de son exercice 2016, marqués par des ventes d'iPhone moins élevées que prévu. Sur cette période, le groupe technologique a enregistré un bénéfice net record de 18,4 milliards de dollars, en hausse d'environ 2%. Il a représenté 3,28 dollars par action, dépassant ainsi de 5 cents le consensus Thomson Reuters.

BIOGEN

Biogen a battu le consensus au quatrième trimestre. La société américaine de biotechnologie a réalisé un bénéfice net sur la période de trois mois close fin décembre de 831,6 millions de dollars, ou 3,77 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 4,50 dollars alors que Wall Street visait 4,04 dollars. Le chiffre d'affaires a atteint 2,84 milliards contre un consensus de 2,71 milliards. Sur l'année, le bénéfice net s'établit à 3,55 milliards, ou 15,34 dollars par action. Pour 2016, le groupe table sur un BPA compris entre 18,3 et 18,6 dollars.

BOEING

Boeing a enregistré au quatrième trimestre un chiffre d'affaires en repli de 4% de 23,57 milliards de dollars et un bénéfice net en recul de 30% à 1,026 milliard de dollars. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,6 dollar. Le consensus était de 1,26 dollar pour le bénéfice par action et de 23,53 milliards pour les ventes. Pour l'exercice complet, le chiffre d'affaires a augmenté de 6 % à un niveau record de 96,1 milliards de dollars et le bénéfice net a baissé de 5% à 5,176 milliards de dollars.

EMC

EMC, en cours de rachat par Dell, a dévoilé des ventes décevantes au quatrième trimestre. Sur cette période, son bénéfice net a reculé à 771 millions de dollars, soit 39 cents par action, contre un bénéfice net de 1,147 milliard de dollars, soit 56 cents, un an plus tôt. Il a été pénalisé par 224 millions de dollars de charges de restructuration. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 65 cents, ce qui est conforme aux attentes.

FIAT CHRYSLER

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a fait état d'une baisse de 40% de son bénéfice net au quatrième trimestre clos fin décembre à 251 millions d'euros. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice net du constructeur - incluant Ferrari - a plus que doublé à 1,12 milliard d'euros. En prenant en compte uniquement les activités poursuivies, suite à la scission de Ferrari finalisée début janvier, FCA a enregistré un bénéfice net ajusté de 1,04 milliard en hausse de 134%. Le bénéfice par action ajusté est ressorti de son côté à 0,73 euro, bien supérieur aux attentes de 33 cents.

UNITED TECHNOLOGY

Le groupe industriel United Technology a dévoilé des ventes plus faibles que prévu au quatrième trimestre. Sur cette période, le groupe a enregistré un bénéfice net de 3,28 milliards de dollars, contre un bénéfice net de 1,47 milliard de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 1,53 dollar, en ligne avec le consensus. Ses ventes ont reculé de 5% à 14,3 milliards de dollars. L’impact des changes a amputé sa croissance de 4 points. Wall Street visait 15,4 milliards de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant