Analyse AOF clôture Wall Street - La conjoncture américaine rassure, les marchés bondissent

le
0

(AOF) - Les marchés ont fortement progressé hier, soutenus par la hausse du cours du pétrole et des statistiques jugées rassurantes. Les investisseurs ont en effet retenu le bond de l’indice manufacturier ISM, passé de 48,2 en janvier à 49,5 en février, occultant le fait qu’il reste sous la barre des 50 points qui sépare croissance et contraction. De même, la forte hausse des dépenses de construction (+1,5% en janvier) a montré le dynamisme de ce marché aux Etats-Unis. Ces données ont apaisé les craintes de récession. Le Dow Jones a gagné 2,11% à 16 865,08 pts et le S&P 500 +2,39% à 1 978,35 pts.

C'est un drame en trois actes qui vient de se terminer à Wall Street, interprété par United Technologies et Honeywell. Et à la fin, c'est United qui perd, le titre ayant signé hier l'une des rares baisses du Dow Jones avec un recul de 1,62% à 95,05 dollars, alors que le titre Honeywell a progressé de 4,46% à 105,87 dollars. Les investisseurs se montrent donc déçus que Gregory Hayes, PDG de United, ait adressé une fin de non-recevoir à l'offre de rapprochement faite par Honeywell. Prenant acte de ce refus, ce dernier a fait savoir aujourd'hui qu'il renonçait à ce projet présenté début février.

Les chiffres économiques du jour

En janvier, les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 1,5% après avoir progressé de 0,6% en décembre (révisé de +0,1%). Le consensus était de +0,4%.

L'indice manufacturier américain publié par l'Institute of Supply Management (ISM) est ressorti à 49,5 points en février. Il était de 48,2 points en janvier et les analystes interrogés par Reuters anticipaient 48,5.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) Markit pour le secteur manufacturier américain est tombé à 51,3 points en février après 52,4 en janvier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

DOLLAR TREE

La chaine de magasins discount Dollar Tree a enregistré un bénéfice net de 229 millions de dollars au quatrième trimestre clos fin janvier, soit 97 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 1,01 dollar, sous le consensus FactSet de 1,07 dollar. Les ventes trimestrielles de Dollar Tree ont plus que doublé de leur côté à 5,36 milliards de dollars. Les analystes anticipaient 5,41 milliards pour les trois derniers mois de l'exercice. Les ventes à magasins comparables ont progressé de 2,5%.

ICE/CME

Le London Stock Exchange Group (LSE) suscite décidément bien des convoitises. Une semaine après l’annonce d’un projet de rapprochement avec son concurrent Deutsche Boerse, l’américain Intercontinental Exchange (ICE) a confirmé une information de Bloomberg selon laquelle il envisageait une offre d'achat. Le Wall Street Journal affirme pour sa part que CME Group s’intéresserait également à la Bourse britannique. ICE a indiqué qu'il envisageait de faire une offre sur LSE, mais a précisé ne pas être certain qu'une offre sera présentée.

JCPENNEY

JCPenney a annoncé la nomination de deux nouveaux administrateurs, à savoir Lisa Payne, vice-présidente de Taubman Centers, et Paul Raines, directeur exécutif de GameStop Corporation. "Ils sont tous deux hautement expérimentés et ont une connaissance profonde du commerce et de la finance", précise la chaine de distribution dans un communiqué.

NEWS CORP

News Corp a trouvé un accord avec des consommateurs pour annuler l'action de groupe (class action) qu'ils avaient intentée, en raison de pratiques jugées anticoncurrentielles menées par la division News America Marketing du groupe de médias. News Corp devra donc payer jusqu'à 280 millions de dollars pour éviter des poursuites.

WORKDAY

Le spécialiste des solutions Cloud dans le domaine de la finance et des ressources humaines Workday a dévoilé des résultats meilleurs que prévu, mais des prévisions un peu courtes. Au quatrième trimestre, clos fin janvier, le groupe a essuyé une perte nette de 81,1 millions de dollars, soit 42 cents par action, contre une perte de 59,5 millions de dollars représentant 32 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le groupe a enregistré une perte par action de 1 cent, là où Wall Street anticipait -5 cents.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant