Analyse AOF clôture Wall Street - Gains symboliques après la Fed

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont fini en légère hausse après la publication du dernier compte rendu du comité de politique monétaire de la Fed. Ces minutes ont montré que les membres de la Banque centrale américaine étaient divisés sur la nécessite de resserrer la politique monétaire à court terme. Les indices avaient été auparavant sous la pression de Cisco en raison de rumeurs d'importantes suppressions de postes et de la distribution, plusieurs sociétés ayant déçu dont Target. Le Dow Jones a gagné 0,12% à 18 573,94 points et le Nasdaq Composite s'est adjugé 0,03% à 5 228,66 points.

Après un premier trimestre difficile pour les distributeurs américains, la saison des résultats du deuxième trimestre s'annonçait mieux au vu des performances révélées récemment par JCPenney, Nordstrom, Home Depot ou encore Macy's. Mais Target, Staples et Lowe's ont brisé l'élan du secteur avec des publications décevantes ou des perspectives décevantes, voire revues à la baisse. Ces trois titres se sont disputés désormais le statut de plus forte baisse de Wall Street : Target a perdu 6,43% à 70,63 dollars, Staples a lâché 7,07% à 8,67 dollars et Lowe's a fléchi de 5,65% à 76,88 dollars.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMERICAN EAGLE OUTFITTERS

American Eagle Outfitters a vu son bénéfice croitre de 25% au deuxième trimestre à 41,6 millions de dollars, soit 23 cents par action. Son chiffre d'affaires sur la période a augmenté de 3% à 823 millions de dollars. Les ventes à magasins comparables ont progressé de leur côté de 3%. Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient un bénéfice par action de 21 cents pour un chiffre d'affaires de 820,2 millions.

BARNES AND NOBLE

Le Conseil d'administration de Barnes & Noble a décidé de se séparer de son directeur général (CEO) Ronald D. Boire. Dans ce contexte, le président exécutif de la chaine de librairies, qui devait démissionner suite à l'assemblée générale du 14 septembre, va reporter son départ à une date ultérieure. Barnes & Noble "va immédiatement commencer à chercher un remplaçant" à Ronald D. Boire dont les responsabilités seront partagées en attendant entre le président exécutif et d'autres membres du Comex du groupe.

CISCO

Cisco Systems, dont les résultats trimestriels seront dévoilés après la clôture, devrait annoncer dans les prochaines semaines la suppression d’environ 14 000 postes, soit près de 20% de ses effectifs, affirme le site Internet CRN. Selon plusieurs sources proches de l’équipementier de réseaux, ce dernier souhaiterait supprimer entre 9 000 et 14 000 emplois au moment où il opère sa transition d’un société centrée sur les équipements vers une organisation plus centrée sur les logiciels.

FORD

Le constructeur automobile Ford a fait plusieurs annonces hier concernant ses travaux dans le domaine de la voiture autonome. D'abord, la firme prévoit de sortir sa première flotte de véhicules pleinement autonomes en 2021, visant les flottes de covoiturage ou d'autopartage pour commencer. Ensuite, Ford a investi dans quatre start-up spécialisées dans les radars et capteurs, la cartographie 3D et dans les algorithmes. Enfin, pour se donner les moyens de doubler ses équipes dédiées à la voiture autonome, Ford va agrandir son campus californien d'ici mi-2017.

LOWE'S

Lowe's a relevé de 6 à 10% sa prévision de croissance des ventes pour 2016 - confirmant une hausse de 4% pour ses ventes à magasins comparables - afin de prendre en compte l'impact de Rona récemment acquise. Cependant, la chaine de magasins de bricolage a revu à la baisse son estimation de bénéfice par action 2016 : ce dernier est désormais attendu à 4,06 dollars contre 4,11 dollars précédemment. Lowe's a fait ces annonces lors de la publication de ses résultats du deuxième trimestre.

STAPLES

Staples est tombé dans le rouge au deuxième trimestre 2016 avec une perte nette de 766 millions de dollars, à comparer avec un bénéfice de 36 millions un an plus tôt, soit une perte par action de 1,18 dollar. Cette perte s'explique notamment par la dépréciation d'actifs européens et par des coûts liés à l'échec de la fusion avec Office Depot. Hors éléments exceptionnels, Staples a enregistré un bénéfice par action de 12 cents, en ligne avec le consensus. Les ventes trimestrielles de Staples ont reculé de 3,7% à 4,75 milliards, décevant les analystes qui attendaient 4,78 milliards.

TARGET

Target a prévenu que ses ventes à magasins comparables risquaient de baisser de 2% ou stagner aux troisième et quatrième trimestres. Au troisième trimestre, le bénéfice par action ajusté du distributeur est attendu entre 75 et 95 cents contre un consensus de 96 cents. Enfin, Target a révisé sa prévision de bénéfice par action annuel ajusté, visant désormais une fourchette de 4,80 à 5,20 dollars contre une précédente fourchette de 5,20 à 5,40 dollars. En dépit de cet abaissement de perspectives, Target a publié des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes.

URBAN OUTFITTERS

Urban Outfitters a enregistré un bénéfice trimestriel de 76,9 millions de dollars, en croissance de 15%, soit 66 cents par action. Le bénéfice par action du groupe de prêt-à-porter a largement dépassé le consensus qui le donnait à 56 cents. Les ventes du deuxième trimestre d'Urban Outfitters sont également ressorties au-dessus des attentes : à 890,5 millions de dollars, elles étaient anticipées à 889,1 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant