Analyse AOF clôture Wall Street - En repli avec le pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont terminé en baisse. Après avoir atteint récemment leur plus haut de 2016, ils ont été pénalisés par la chute de plus de 4% du cours du baril de WTI. Les cours de l'or noir ont été affaiblis par une hausse plus importante que prévu des stocks américains la semaine dernière. La bonne orientation du dollar a joué aussi en défaveur du pétrole et des actions. Côté valeurs, Nike a été sanctionné après avoir dévoilé des ventes décevantes. L’indice Dow Jones a clôturé en repli de 0,45% à 17 502,59 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 1,10% à 4 768,86 points.

Nike (-3,90% à 62,39 dollars) a signé la plus forte baisse du Dow Jones après avoir fait état de ventes décevantes au troisième trimestre, clos fin février, de son exercice 2015-2016. Sur cette période, le fabricant d'équipements sportifs a vu son chiffre d'affaires augmenter de 8% à 8,03 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 8,2 milliards. A changes constants, les ventes ont progressé de 14%. Cette déception a relégué au second plan une évolution rassurante de la marge brute du groupe.

Les chiffres économiques du jour

512 000 (+2%) logements neufs ont été vendus aux Etats-Unis en févier en rythme annualisé, un chiffre légèrement supérieur au consensus Reuters de 510 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GENERAL MILLS

Le groupe agroalimentaire General Mills a dévoilé un bénéfice net meilleur que prévu, mais des ventes décevantes. Au troisième trimestre, clos fin février, son bénéfice net a augmenté de 5,4% à 361,7 millions de dollars, soit 59 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 65 cents, dépassant de 3 cents le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires de General Mills a baissé de 8% à 4 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 4,08 milliards. Il a reculé de 4% à taux de change constants.

MCCORMICK

La deuxième offre de rachat du groupe d’agro-alimentaire McCormick sur son concurrent britannique Premier Foods a été rejetée par ce dernier qui la juge insuffisante. McCormick propose désormais 60 pence par action en numéraire contre 52 pence auparavant. Premier Foods juge que ce nouveau prix sous-évalue significativement ses perspectives de croissance.

MERCK & CO

Le groupe pharmaceutique Merck & Co réclame d’importants dommages et intérêts à Gilead Sciences. Un tribunal a jugé valides deux de ses brevets, qui lui donnent droit à une partie des revenus générés par des traitements du second contre l'hépatite C.

NIKE

Au troisième trimestre, clos fin février, de son exercice 2015-2016, Nike a enregistré une hausse de 20% de son bénéfice net à 950 millions de dollars, soit 55 cents par action. Le consensus FactSet était de 48 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel du fabricant d'équipements sportifs a augmenté de 8% à 8,03 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 8,2 milliards. A changes constants, les ventes ont progressé de 14%. A la fin du trimestre, les prises de commandes de Nike Brand pour des livraisons entre mars et juillet étaient 12% supérieures à celles de la même période de 2014

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant