Analyse AOF clôture Wall Street - En léger repli avec le pétrole et la fin de l'année

le
0

(AOF) - Qu'il est difficile d'atteindre les 20 000 points ! Les indices américains, et notamment le Dow Jones toujours proche de ce niveau, ont reculé hier. Pénalisés par la baisse des cours du pétrole, ils ont aussi été victimes du peu d'entrain dont les investisseurs font preuve depuis le début de la semaine. La fin d'année approche et rien ne vient troubler les derniers arbitrages sur des indices au sommet. Il n'est même pas évident que la publication des chiffres de la croissance du troisième trimestre, ce jeudi, réveille les opérateurs. Le Dow Jones a perdu 0,16% à 19 941 pts et le S&P500 0,25%.

FedEx a disputé à Accenture la dernière place du S&P 500 après ses résultats trimestriels : le titre du groupe de messagerie et de logistique a perdu 3,33% à 192,12 dollars. En fait, la publication d'une performance mitigée au deuxième trimestre a semblé surtout offrir aux investisseurs un prétexte pour des prises de bénéfices. En effet, dans le sillage d'indices américains aux plus hauts historiques, le titre FedEx a atteint la semaine dernière un sommet de 201,02 dollars et gagne près de 30% depuis le début de l'année.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, les reventes de logements ont augmenté à 5,61 millions contre un consensus de 5,50 millions en novembre. Le mois précédent, les reventes s’élevaient à 5,57 millions, révisées de 5,60 millions.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ACCENTURE

Accenture a abaissé sa prévision de bénéfice par action pour l'exercice 2017, visant désormais une fourchette comprise entre 5,64 et 5,87 dollars par action contre une précédente estimation de 5,75-5,98 dollars. De plus, la société s'attend à un impact négatif sur ses résultats 2017 des effets de change de 2% alors qu'il n'anticipait précédemment aucun impact. Pour le deuxième trimestre, le groupe vise un chiffre d'affaires compris entre 8,15 et 8,40 milliards de dollars, en croissance de 5 à 8%.

FEDEX

FedEx a enregistré un bénéfice net de 700 millions de dollars au second trimestre, en croissance de 1,3%, soit 2,59 dollars par action. Sur une base ajustée, le bénéfice par action du groupe de messagerie s'est élevé à 2,80 dollars, 11 cents sous le consensus Zacks Investment Research. Le chiffre d'affaires de FedEx a progressé de son côté de plus de 19% à 14,9 milliards de dollars. Les analystes anticipaient 14,88 milliards. Enfin, FedEx a maintenu sa prévision d'un bénéfice par action annuel compris entre 11,85 et 12,35 dollars.

HASBRO

Hasbro a annoncé une prolongation de trois ans, jusqu'en décembre 2020, du contrat de son PDG Brian Goldner. Le précédent contrat prévoyait un départ fin 2017. Le patron du fabricant de jouets a également obtenu une augmentation de son salaire annuel, passé de 1,3 à 1,5 million de dollars.

NIKE

Nike a enregistré une croissance de 7% de son bénéfice net au deuxième trimestre (clos fin novembre) à 842 millions de dollars, soit 50 cents par action. Les ventes trimestrielles de l'équipementier sportif ont augmenté de leur côté de 6% à 8,18 milliards. Les analystes Zacks Investment Research anticipaient 43 cents par action et 8,08 milliards de dollars.

STANLEY BLACK AND DECKER

Stanley Black & Decker a trouvé un accord avec dormakaba pour lui céder son activité de Sécurité mécanique pour 725 millions de dollars en cash. Cette activité a généré un chiffre d'affaires annuel d'environ 270 millions de dollars et un Ebitda de 52 millions. La transaction devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2017. Par ailleurs, le fabricant de matériel industriel et de bricolage indique qu'il souhaite conserver sur le long terme ses activités de Sécurité électronique et de portes automatiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant