Analyse AOF clôture Wall Street - En hausse pour commencer la semaine

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont évolué proches de l'équilibre pendant une bonne partie de la séance avant d'accélérer en fin de parcours. Dans l'ensemble, la journée a donc été calme après des statistiques mitigées (ralentissement du secteur manufacturier, pic des dépenses de construction). A noter que le dollar a signé sa sixième séance consécutive de recul face à l'euro. Du côté des valeurs, Halliburton et Baker Hughes ont annulé leur fusion suite au veto des autorités de la concurrence. Le Dow Jones s'est adjugé 0,66% à 17 891,16 pts et le S&P500 a gagné 0,65% à 2 094,34 pts.

Et de deux ! Après avoir fait capoter la fusion géante entre les pharmaciens Pfizer et Allergan, l'administration américaine est parvenue à torpiller le mariage à 34,6 milliards de dollars programmé entre les numéros deux et trois mondiaux des services pétroliers, Halliburton (+1,79% à 42,05 dollars) et Baker Hughes (-1,99% à 47,40 dollars). Les services antitrust du département américain de la justice (DoJ) ont estimé que ce rapprochement risquait d'éliminer une concurrence essentielle, de déséquilibrer le marché de l'énergie et de nuire aux consommateurs américains.

Les chiffres économiques du jour

Les dépenses de construction ont progressé de 0,3% en mars alors que les économistes tablaient sur un gain de 0,6% après la hausse de 1% enregistrée en février (chiffre révisé de -0,5%).

L'indice ISM manufacturier est ressorti à 50,8 en avril contre un consensus de 51,4 et après 51,8 en mars.

L'indice PMI Markit manufacturier aux Etats-Unis est confirmé à 50,8 en avril après 51,5 en mars.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BAKER HUGHES

Un mal pour un bien. Avec l'indemnité de rupture de 3,5 milliards de dollars qu'il touchera à la suite de l'abandon de son projet de fusion avec Halliburton, Baker Hughes a annoncé son intention de racheter pour 1,5 milliard de dollars d'actions et rembourser un milliard de dollars de dettes. Le groupe parapétrolier a également annoncé un projet de simplification de son organisation dans le but d'économiser 500 millions de dollars par an.

BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway a réalisé un bénéfice trimestriel en hausse de 8% grâce au rachat de Duracel. Au premier trimestre 2016, le bénéfice net de la société d'investissement de Warren Buffett s'est établi à 5,589 milliards de dollars, ou 3 400,89 dollars par action de type A, contre 5,16 milliards, ou 3 143 dollars par action de type A un an plus tôt. Le bénéfice opérationnel a reculé, lui, de 12% à 3,737 milliards, ou 2 273,95 dollars par action. Wall Street tablait sur 2 746,27 dollars. Le groupe a été pénalisé par de moins bonnes performances de ses activités ferroviaires et d'assurance.

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES

Fiat Chrysler Automobiles a annoncé avoir finalisé la scission de son pôle médias RCS Mediagroup en faveur de Interim One BV. Cette opération est la principale étape vers la distribution des actions de RCS aux actionnaires de FCA, le groupe étant désireux de se recentrer sur son cœur de métier. Les actionnaires du groupe recevront 0,067746 action RCS pour chacune de leur action FCA. La distribution se fera entre le 3 et le 4 mai.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant