Analyse AOF clôture Wall Street - Des statistiques mitigées pénalisent encore les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont clôturé en baisse, en retrait après la publication de nouvelles statistiques mitigées. Ainsi, les créations d'emplois dans le secteur privé en avril (enquête ADP) ont été bien moins nombreuses que prévu : 156 000 quand les économistes en attendaient 196 000. Cette déception a toutefois été partiellement compensée par la progression inattendue de l'indice ISM Services d'avril. Dans ce contexte incertain, la rechute des cours du pétrole a renforcé la prudence des opérateurs. Le Dow Jones a perdu 0,56% à 17 651,26 points et le S&P 500 a cédé 0,59% à 2 051,12 points.

Contrairement à l'adage qui veut qu'on ne sorte de l’ambiguïté qu'à ses dépens, Intercontinental Exchange (ICE) a profité hier d'avoir mis fin aux spéculations sur une éventuelle offre sur le London Stock Exchange (LSE). Le titre a bondi en effet de 7,27% à 258,49 dollars, signe que les investisseurs sont sans doute soulagés de ne pas voir le groupe américain s'engager dans une bataille boursière contre Deutsche Boerse. Ce dernier a en effet déjà déposé une offre de rachat de LSE.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice ISM Services d'avril est ressorti à 55,7 contre un consensus de 54,5. En mars, l'indice était de 54,5.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie en mars sont en hausse de 1,1% contre un consensus de 0,5%. En février, elles étaient de -1,9% (révisé de -1,7%).

L'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Markit des services est ressorti à 52,8 en avril après 51,3 en mars. La croissance américaine du secteur des services enregistre ainsi son plus haut depuis janvier. De son côté, l'indice PMI composite a atteint 52,4 en avril après 51,3 le mois précédent.

Au premier trimestre, la productivité américaine ressort en baisse de 1% contre un consensus de -1,4% après -1,7% (révisé de -2,2%) au quatrième trimestre 2015.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CABLEVISION

L'autorité américaine de régulation des télécoms a donné son feu vert au rachat de Cablevision par Altice, estimant que ce rapprochement devrait bénéficier aux clients américains. L'opérateur détenu par Patrick Drahi a annoncé l'acquisition du cinquième cablo-opérateur américain Cablevision Systems pour 17,7 milliards de dollars, dont 7,7 milliards de dettes. l'acquisition de Cablevision par Altice va permettre au groupe néerlandais de créer le quatrième cablo-opérateur américain, en rapprochant sa nouvelle acquisition de Suddenlink, racheté pour 9,1 milliards de dollars.

CRITEO

Criteo a fait état d'une croissance de 16% de son bénéfice net du premier trimestre à 18,5 millions de dollars, soit 26 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 43 cents par titre dépassant de neuf cents le consensus. Les revenus de la société française cotée à Wall Street ont augmenté de leur côté de 36% à 401 millions de dollars. Hors coûts d'acquisition, le chiffre d'affaires de Criteo s'est élevé à 162 millions de dollars (+37%) alors qu'il était attendu à 157,06 millions de dollars.

DIALOG SEMICONDUCTOR

Dialog Semiconductor a revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre 2015 en raison d'une demande de smartphones plus faible que prévu. Le fabricant de semi-conducteurs vise donc désormais des revenus de 390 à 400 millions de dollars alors que sa précédente prévision les donnait à 430-460 millions. Sur l'ensemble de l'exercice, cela devrait se traduire par un chiffre d'affaires de 1,35 milliard, en croissance de 17%.

ICE

Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé qu'il renonçait à déposer une offre d'achat sur le London Stock Exchange (LSE), l'opérateur boursier britannique. Le groupe américain était en concurrence avec le groupe allemand Deutsche Boerse pour prendre le contrôle du LSE. ICE a fait cette annonce lors de la publication de ses résultats du premier trimestre. Sur cette période, le groupe a enregistré une croissance de 17% de son bénéfice net à 369 millions de dollars, soit 3,08 dollars par action. Ajusté des éléments exceptionnels, il s'est élevé à 3,68 dollars pour un consensus de 3,65 dollars.

PFIZER / MEDIVATION

Pfizer n'entend pas laisser le champ libre à Sanofi. Selon l'agence Reuters, le géant américain de la pharmacie s'est rapproché du laboratoire américain Medivation afin d'exprimer son intérêt pour le spécialiste des traitements contre le cancer. L'agence de presse souligne que cette approche ouvre la voie à une éventuelle contre-offre face à celle de 9,3 milliards de dollars formulée par Sanofi. Medivation n'a pas encore décidé d'engager ou non des négociations avec Pfizer et discute avec ses conseillers financiers et juridiques, précise Reuters.

PRICELINE

Priceline a vu son bénéfice net progresser de 12% au premier trimestre à 374,4 millions de dollars, soit 7,47 dollars par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action de l'agence de voyage en ligne s'est élevé à 10,54 dollars, dépassant nettement le consensus qui s'établissait à 9,70 dollars par titre. Les revenus trimestriels de Priceline sont ressortis de leur côté à 2,15 milliards, en croissance de 16%, alors que les analystes anticipaient 2,12 milliards.

TIME WARNER

Time Warner a enregistré une croissance de 25% de son bénéfice net au premier trimestre à 1,2 milliard de dollars, soit 1,51 dollar par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de médias s'est élevé à 1,49 dollar, dépassant largement le consensus qui le donnait à 1,29 dollar. Les revenus trimestriels de Time Warner ont augmenté de leur côté de 2,5% à 7,3 milliards de dollars. Les analystes de Zacks Investment Research attendaient 7,24 milliards de chiffre d'affaires. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant