Analyse AOF clôture France/Europe - Rebond des marchés

le
0

(AOF) - Après trois séances consécutives de baisse dans le sillage du Brexit, les marchés actions ont rebondi, soutenus par des bonne nouvelles en provenance des Etats-Unis. A la veille du rapport mensuel du département du Travail américain, les investisseurs ont été rassurés des statistiques témoignant de l'amélioration du marché de l'emploi. L'enquête ADP a révélé qu'en juin, le nombre d'emploi créés dans le secteur privé avait atteint 172 000 contre un consensus de 152 000 emplois. A la clôture, le CAC 40 a gagné 0,8% à 4 117,85 points et l'EuroStoxx a grimpé de 0,68% à 2 780,10 points.

En Europe, Marks & Spencer a gagné 1,39% à 298,20 pence après la publication de ses ventes trimestrielles. Au premier trimestre clos début juillet, Marks & Spencer a vu ses ventes non-alimentaires, qui font l'objet d'un vaste plan de relance, chuter de près de 9% en organique. Au trimestre précédent, elles avaient baissé de seulement 2,7% et, un an plus tôt, de 0,4%.

A Paris, Danone change d'échelle et le marché a apprécié. Le titre a grimpé de 1,88% à 64,5 euros après avoir atteint un peu plus tôt un record de 67,89 euros. Prendre le contrôle de Michel & Augustin (40 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015) est une chose, croquer le spécialiste américain du laitage bio, WhiteWave (4 milliards de dollars de ventes en 2015), en est une autre ! Le groupe français a mis sur la table 12,5 milliards de dollars pour réaliser la plus grosse acquisition de son histoire.

Renault (+0,67% à 65,80 euros) a dévoilé des ventes semestrielles mondiales en hausse de 13,4% à 1,57 million de véhicules nettement supérieures au marché automobile qui a augmenté de 2,5%. Au premier semestre 2016, la part de marché du groupe automobile a augmenté de 0,3 point à 3,5%. En France, la part de marché du groupe a atteint 27,4 % en progression de 0,5 point avec des immatriculations en hausse de 11,2 % sur un marché à +9%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La production industrielle a reculé de 1,3% en mai en Allemagne alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une stabilité.

La France a enregistré un déficit commercial de 2,84 milliards d’euros en mai, en net retrait par rapport à avril où il s’était élevé à 4,8 milliards d’euros, ont annoncé les douanes.

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP a révélé qu'en juin, le nombre d'emploi créés dans le secteur privé avait atteint 172 000 après 173 000 au mois de mai. Les économistes attendaient 152 000.

254 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière aux Etats-Unis, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 270 000. Celui de la semaine précédente a été relevé de 268 000 à 270 000.

Vers 17h40, l'euro est en baisse de 0,29% à 1,1063 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant