Analyse AOF clôture France/Europe - Prises de bénéfices après Trump

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont finalement terminé en baisse, sous l'effet de prises de bénéfices, après avoir passé la quasi-totalité de la séance dans le vert. Après s'être approché en début de séance de son plus haut annuel de 4 607,69 points, le CAC 40 termine en baisse de 0,28% à 4 530,95 points et l'EuroStoxx 50 finit à -0,4% à 3 043,98 pts. Côté valeurs, plusieurs publications ont été à l'honneur : à Paris, Vivendi a bondi soutenu par des performances plus solides que prévu au troisième trimestre. A l'inverse, Engie a terminé en forte baisse après des résultats à neuf mois décevants.

En Europe, Aegon a flambé de 13,32% à 4,646 euros grâce à des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, prenant facilement la tête de l’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam. Entre juillet et septembre, l'assureur batave a généré un bénéfice net de 358 millions d’euros, à comparer avec une perte de 551 millions d’euros un an plus tôt à la même époque. Son résultat net était alors passé dans le rouge en raison d’une charge de 950 millions d’euros liée à la cession de ses activités au Canada.

A Paris, Vivendi a bondi de 8,99% à 19,70 euros et a dominé le SBF 120 après avoir publié des résultats trimestriels bien supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre, le groupe de médias et de divertissement a presque doublé (+97,3%) son bénéfice net ajusté à 339 millions d'euros, dépassant largement le consensus qui le donnait à 189 millions. Vivendi a profité des bons résultats de Telecom Italia, dont il est le premier actionnaire avec 25% du capital, dont la contribution s'est élevée à 102 millions d'euros sur la période.

A l'inverse, Renault a cédé 3,58% à 72,70 euros après que la DGCCRF a annoncé avoir transmis ses conclusions dans le dossier " diesel " sur le groupe automobile au Parquet. Renault a pris acte de la décision de transmission. En parallèle des travaux de la commission technique indépendante, la DGCCRF a procédé à une enquête concernant l'industrie automobile. Cette enquête a été portée à la connaissance de Renault en janvier 2016.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En septembre 2016, la production française se replie dans l'industrie manufacturière (-1,1 % après +2,4 %), ainsi que dans l'ensemble de l'industrie (-1,1 % après +2,3 %), révèle l'Insee.

254 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées aux Etats-Unis lors de la semaine du 5 novembre, un nombre inférieur au consensus Reuters de 260 000. Il s'élevait à 265 000 la semaine précédente.

A la clôture des marchés actions européens, l'euro baisse de 0,13% à 1,0904 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant