Analyse AOF clôture France/Europe - Nouvel accès d'aversion au risque après des statistiques européennes décevantes

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont terminé en nette baisse aujourd’hui, pénalisés par un regain d’aversion au risque après l'annonce d'une dégradation supérieure aux attentes du climat des affaires et du sentiment économique en zone euro en janvier ont ravivé les craintes sur un ralentissement de l'économie. Les indices européens ont également souffert de la chute des valeurs bancaires. L'indice sectoriel EuroStoxx 600 Banques a reculé de 2,29% en raison des inquiétudes persistantes sur la santé des établissements italiens. Le CAC 40 a perdu 1,33% à 4 322,16 pts et l’EuroStoxx 2,11% à 2 979,14 pts.

En Europe, le groupe britannique Diageo a reculé de 1,66% à 1 836,50 pence après la publication de résultats semestriels pénalisés par la hausse de la livre face à l'euro, le bolivar vénézuélien et le real. Pour autant, les analystes attendaient une moindre performance de la part du numéro un mondial des vins et spiritueux. Au premier semestre de son exercice 2015/2016 clos fin juin, Diageo a vu son bénéfice net progresser de 7% à 1,406 milliard de livres. Son résultat opérationnel courant a en revanche reculé de 7% à 1,717 milliard, affecté par des effets de change et la vente d'actifs non stratégiques.

A Paris, Areva (+31,23% à 5 euros) a affiché de très loin la plus forte progression du marché SRD alors que ses administrateurs ont validé le projet de recapitalisation et accueilli favorablement l'offre d'EDF sur Areva NP. Dans le détail, une augmentation de capital de 5 milliards d'euros va être lancée afin de renforcer le bilan du groupe nucléaire. Actionnaire à 89%, l'Etat s'est engagé à participer à l'opération, à laquelle des investisseurs tiers minoritaires seront conviés, et à en assurer le plein succès en conformité avec les réglementations européennes concernant les aides d'Etat.

Fort d'un excellent niveau d'activité au quatrième trimestre, Aubay a relevé son objectif de taux de marge opérationnelle courante pour 2015. Ce plus grand optimisme propulse l'action de la SSII parmi les plus fortes hausses du marché SRD, avec un gain de 6,13% à 19,55 euros. Le taux de marge opérationnelle est désormais anticipé au-dessus des 9% contre une précédente fourchette d'objectifs de 8,7% et 8,9%. Gilbert Dupont anticipe pour sa part un taux de 9,2%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En janvier, en zone euro, le sentiment économique s'est dégradé : l'indice qui le synthétise est ressorti à 105 points. La tendance est la même pour l'indice du climat économique qui a reculé à 0,29. En décembre, le premier était de 106,8 points et le second de 0,41. Le consensus Reuters de janvier était de 106,4 et 0,39.

Aux Etats-Unis, les promesses de ventes immobilières ont augmenté de 0,1% en décembre, à comparer avec un consensus Reuters de +0,8%.

Les commandes de biens durables ont chuté de 5,1% en décembre alors qu'elles étaient attendues en repli de 0,6% selon le consensus Reuters. Hors transport, elles ont baissé de 1,2% contre -0,1% anticipé.

Les inscriptions au chômage se sont élevées à 278 000 au cours de la semaine du 23 janvier, contre un consensus Reuters de 282 000 et 294 000 la semaine précédente.

A la clôture, l'euro gagne 0,42% à 1,0949 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant