Analyse AOF clôture France/Europe - Net rebond des marchés, soutenus par le pétrole et les banques

le
0

(AOF) - Après un début de semaine dans le rouge, les marchés actions européens ont nettement rebondi dans le sillage de la remontée des cours du pétrole et de la bonne tenue du secteur bancaire. En hausse de 1,33% à 48,77 dollars, le baril de WTI américain a mis fin à une série de cinq séances consécutives de baisse. A Paris, Société Générale a bondi de 5,4% suivie par Axa (+4,58%) et BNP Paribas (+3,7%), portées par des spéculations sur le remaniement de l'italienne UniCrédit. Cédant 0,66% hier, le CAC 40 a grimpé de 2,46% à 4 431,52 points tandis que l'EuroStoxx 50 s'est adjugé 2,85% à 3 016,45.

En Europe, comme prévu, Kingfisher (+1,83% à 367,2 pence) a bien mieux commencé son exercice 2016/2017 qu'il n'avait entamé l'année précédente. Sur les trois premiers mois de 2016/2017, clos fin avril, l'enseigne britannique de magasins de bricolage a vu ses ventes progresser organiquement de 3,6% (+5,1% en données publiées) à 2,72 milliards de livres sterling. Kingfisher a ainsi légèrement dépassé les attentes de Credit Suisse, +3%, mais a surtout amélioré sa situation par rapport à la même période de l'exercice précédent : ses ventes avaient alors augmenté de seulement 0,8% en données organiques.

A Paris, Seb a confirmé son tropisme allemand et bondi de 8,95% à 105,4 euros pour atteindre un nouveau plus haut historique. Pour la deuxième fois en une semaine, le spécialiste du petit électroménager a annoncé hier soir une acquisition outre-Rhin : Seb va racheter à KKR le groupe WMF pour 1,58 milliard d'euros. Ce montant se décompose en un prix de base de 1,02 milliard, d'une reprise de dettes financières de 565 millions d'euros, auxquels s'ajoutent 125 millions d'euros au titre des engagements de retraites et de pré-retraites.

De son côté, Foncière de Paris a chuté de 5,65% à 143,48 euros, la surenchère de Gecina sur l'offre d'Eurosic pourrait bien n'être qu'un coup d'épée dans l'eau. Grâce au soutien de Covéa, premier actionnaire de Foncière de Paris avec 29,64% des parts, Eurosic s'assure plus de 50% du capital de cette dernière. Il a en effet déjà racheté 26,64% du capital de Foncière de Paris auprès d'Allianz et de Generali. Or Gecina a conditionné le succès de son offre à l'obtention de plus de 50% du capital et des droits de vote de Foncière de Paris.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le climat des affaires en France s'est de nouveau légèrement amélioré en mai, a annoncé l’Insee. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, a gagné un point à 102. Il se situe légèrement au-dessus de son niveau de long terme (100).

En mai, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs sur les perspectives économiques est ressorti à 6,4 contre 11,2 en avril. Les économistes tablaient sur 12,3.

Aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs ont atteint 619 000 unités en rythme annuel en avril contre 531 000 en mars et un consensus Reuters de 523 000.

A la clôture, l'euro baisse de 0,65% à 1,1148 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant