Analyse AOF clôture France/Europe - Les rachats à bon compte ont permis de résister à la nouvelle hausse de l'euro

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont débuté la semaine par une très légère hausse, effaçant une partie de leurs pertes de la semaine dernière et résistant du même coup au nouveau bond de l’euro. La monnaie unique a été soutenue par la légère accélération de la croissance du secteur manufacturier en avril : le PMI est ressorti à 51,7 points après un mois de mars à 51,6. Le CAC 40 a gagné 0,31% à 4 442,75 points et l’EuroStoxx 50 s’est adjugé 0,14% à 3 032,6 points. Aux Etats-Unis aussi, l’heure était à un retour des acheteurs à Wall Street : le Dow Jones gagnait 0,43% en fin d’après-midi.

En Europe, la deuxième tentative devrait être la bonne. Déjà sollicité par un Américain, le groupe UPS, en 2012, le groupe de messagerie TNT Express devrait finalement terminer dans les bras de son autre soupirant d'outre-Atlantique, FedEx. Plus d'un an après l'annonce de ce rapprochement, toutes les barrières réglementaires ont été levées - la précédente tentative de rapprochement avait été bloquée par la Commission européenne - les deux groupes ayant annoncé vendredi après la clôture que les autorités chinoises validaient leur accord.

A Paris, après un mois de controverses, c'est bien Jean-Marc Janaillac, le PDG du groupe de transports publics Transdev, qui pilotera Air France-KLM (+0,52% à 7,87 euros) à la place d'Alexandre de Juniac, démissionnaire. Cette nomination, prise à l'unanimité par le conseil d'administration de la compagnie aérienne franco-néerlandaise, est contestée par plusieurs syndicats du groupe qui évoquent un parachutage. Jean-Marc Janaillac, en effet, est issu de la promotion Voltaire de l'ENA, comme François Hollande.

Eramet a cédé 6,41% à 32,54 euros malgré la promesse faite par Manuel Valls d'accorder un prêt d'un montant maximum de 200 millions d'euros au secteur du nickel de Nouvelle-Calédonie. Le Premier ministre français a indiqué que cette enveloppe pourrait être débloquée en faveur de la Société Le Nickel (SLN), codétenue par Eramet et les Provinces locales. Le chef du gouvernement a évoqué une situation "grave" sur un secteur du nickel "plus que jamais fragile". Les modalités de cette intervention sont en cours de discussion avec tous les actionnaires.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice PMI manufacturier s'est finalement établi à 51,8 en avril, après une première estimation à 51,9. Il était de 50,7 en mars.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) Markit pour le secteur manufacturier français s'est finalement établi à 48 en avril, contre une première estimation de 48,3. Il était de 49,6 en mars.

L'indice PMI manufacturier de la zone euro s'est finalement élevé à 51,7 en avril, après une première estimation à 51,5. Il était de 51,6 en mars.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont progressé de 0,3% en mars alors que les économistes tablaient sur un gain de 0,6% après la hausse de 1% enregistrée en février (chiffre révisé de -0,5%).

Aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier est ressorti à 50,8 en avril contre un consensus de 51,4 et après 51,8 en mars.

L'indice PMI Markit manufacturier aux Etats-Unis est confirmé à 50,8 en avril après 51,5 en mars.

A la clôture, l'euro cote 1,15 dollar en hausse de 0,8%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant