Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés tirés vers le bas par les secteurs bancaires et services aux collectivités

le
0

(AOF) - Les marchés actions ont terminé en baisse, pénalisés par le repli des valeurs des secteurs bancaires et des services aux collectivités après des résultats de sociétés décevants. Dans ce climat morose, les investisseurs n'ont pas réagi au rebond du pétrole (+2% pour les barils de WTI et Brent vers 17h20), lié à la baisse inattendue des stocks hebdomadaires aux Etats-Unis. Après deux séances de hausse consécutives, le CAC 40 a clôturé sur un repli de 0,5% à 4 316,67 points. L'Euro Stoxx 50 a reculé de 0,75% à 2 956,71 points.

En repli de -9,31% % à 7,89 euros, E.ON n'a pas convaincu malgré des résultats trimestriels globalement conformes aux attentes. Le groupe allemand d'énergie entraîne son concurrent RWE dans sa chute. Le titre de ce dernier a reculé de 3,41% à 11,46 euros. E.ON a dégagé au premier trimestre un bénéfice net en hausse de 30% à 1,3 milliard d'euros. Ce bond s'explique par un produit exceptionnel lié à la signature avec Gazprom d'un accord de fourniture de gaz sur une longue période à des prix plus avantageux.

Numericable-SFR (-0,52% à 27,685 euros) a été pénalisé par des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Sur les trois premiers mois de 2016, l'opérateur télécoms est passé dans le rouge, avec une perte nette de 41 millions d'euros à comparer avec un bénéfice de 743 millions un an plus tôt. Cette dégradation des résultats financiers s'explique notamment par la baisse de 9% de l'Ebitda ajusté de Numericable-SFR à 851 millions, inférieur de plus de 3% au consensus.

A la Bourse de Paris, Alstom a été salué pour son retour au bénéfice en 2015, le titre a gagné 1,39% à 22,210 euros. Le fabricant de TGV est passé d'une perte nette de 719 millions d'euros à un bénéfice de 3 milliards au cours de l'exercice 2015/16 (clos au 31 mars). Le recentrage du groupe sur ses activités ferroviaires, après avoir cédé ses activités énergie à General Electric en 2014, a porté ses fruits. Le résultat d'exploitation ajusté de l'équipementier ferroviaire a bondi de 23% à 366 millions soit une marge de +5,3% après +4,8 % sur l'exercice 2014/15.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucune statistique n'est attendue.

A la clôture, l'euro gagne 0,60% à 1,1439 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant