Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés terminent encore dans le vert dans des volumes très limités

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont continué sur leur lancée en ce début de semaine, signant leur cinquième séance de hausse consécutive. Cette nouvelle progression a toutefois été enregistrée dans des volumes très réduits - 997 millions d’euros ont été échangés à Paris, bien loin de la moyenne quotidienne de plus de 3 milliards - en l'absence des investisseurs britanniques et américains. Les indices ont donc continué à profiter d'une dynamique globalement favorable avec un euro bas et un pétrole haut. Le CAC 40 a gagné 0,32% à 4 529,4 points et l’Eurostoxx 50 s’est adjugé 0,37% à 3 090,01 points.

Les titres des opérateurs postaux belge et néerlandais, bpost et PostNL, ont évolué à fronts renversés au sein de leurs indices respectifs. Le premier a reculé de 2,43% à 23,735 euros et le second a gagné 3,48% à 3,989 euros, après avoir annoncé que les discussions qu'ils menaient pour un éventuel rapprochement ont été stoppées. L'opération aurait pu prendre la forme d'une offre publique d'acquisition amicale de toutes les actions de PostNL par bpost.

M6 (-0,36% à 16,535 euros) a sousperformé un marché sans grande activité après avoir annoncé son retrait définitif du secteur des télécoms. Le groupe de médias, qui s'était diversifié dans la téléphonie en 2005 avec l'offre M6 mobile by Orange, a lancé vendredi le transfert progressif de ses abonnés vers des offres Orange équivalentes. M6 met ainsi fin à un accord de licence par lequel il autorisait Orange à utiliser sa marque en échange d'une rémunération. L'opérateur historique gérait toute la technique et le groupe de médias se chargeait de l'animation de la base d'abonnés.

Après avoir cédé 0,58% vendredi sur des prises de bénéfices, Elior (+0,97% à 19,82 euros) a rebondi ce lundi. Le titre du spécialiste de la restauration collective bénéficie de notes d'analystes plutôt positives après la publication de ses résultats semestriels. Ces derniers sont globalement en ligne avec les attentes des brokers mais font dire à Société Générale que le groupe est en avance dans la réalisation de ses objectifs, notamment concernant la sortie volontaire de contrats non rentables. Ces opérations ont été lancées par le nouveau PDG d'Elior dans le cadre de son plan stratégique.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'inflation en Allemagne devrait être de 0,4% en mai sur un mois, selon l'estimation provisoire de Destatis. Elle devrait être nulle en rythme annuel. Le consensus était de +0,3% et de -0,1%.

En mai, l'indice du climat des affaires s'est élevé à 0,26, en hausse de 0,11 point, et celui du sentiment économique à 104,7 points, également en progression. Le consensus Reuters était de 0,16 pour le premier et de 104,4 pour le second.

Les dépenses de consommation des ménages en biens ont reculé de 0,1% en avril en France après avoir progressé de 1,1% en mars, a annoncé l’Insee. Le consensus Reuters était de +0,1%. Les dépenses en énergie ainsi que les achats de biens durables ont ralenti fortement. La consommation alimentaire a reculé nettement.

Au premier trimestre 2016, le produit intérieur brut a augmenté de 0,6 %, a annoncé l’Insee qui a revu à la hausse sa première estimation (+0,5 %). La hausse du PIB a été soutenue par la consommation et l’investissement.

A la clôture, l'euro cote 1,1136 dollar en hausse de 0,21%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant