Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés terminent à l'équilibre

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont terminé proches de l'équilibre, se redressant en fin de séance après avoir été pénalisés par le statu quo de la Banque du Japon. Les investisseurs attendaient de nouvelles mesures de la part de l'institution pour relancer la croissance du pays. A la Bourse de Paris, Airbus (-4,60%) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. L'avionneur a prévu une année difficile à cause des difficultés de production de son avion militaire A400M. Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,04% à 4 557,36 points. L'Euro Stoxx 50 a cédé 0,16% à 3 125,43 points.

En Europe, Deutsche Bank (+3,23% à 19,64 euros) a surpris la communauté financière en dévoilant un résultat net positif au premier trimestre. 2016 débute sur une note encourageante pour la première banque allemande, qui a enregistré l'année dernière sa première perte annuelle depuis 2008 : 6,8 milliards d'euros. De quoi rendre son co-directeur général, John Cryan, un peu plus optimiste au sujet des résultats 2016. Alors que la banque prévoyait de finir de nouveau dans le rouge, elle devrait finalement être proche de dégager des bénéfices.

A Paris, En repli de 4,60% à 55,77 euros, Airbus a accusé la plus forte baisse du CAC 40, pénalisé par des résultats trimestriels dégradés et des perspectives 2016 incertaines. Au premier trimestre, le groupe européen d'aérospatiale et de défense a accusé une chute de 50% de son bénéfice net à 399 millions d'euros et un repli de 23% à 501,1 millions de son résultat opérationnel (Ebit) hors éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires, a, lui, progressé de 1% à 12,183 milliards grâce à la faiblesse de l'euro.

Hermes (+3,08% à 316,60 euros) a fini dans le peloton de tête du SBF 120 après avoir vu ses ventes augmenter de 6% à taux de change constants et à taux de change courants à 1,19 milliard d'euros. La progression des ventes dans les magasins du groupe a été de 8% à taux de change constants, dans l'ensemble des zones géographiques, en dépit de conditions plus difficiles. A fin mars, l'évolution des parités monétaires est légèrement défavorable et représente un impact non significatif sur le chiffre d'affaires (1 million d'euros).

Les chiffres macroéconomiques du jour

En avril, après trois mois consécutifs de baisse, l'indice du sentiment économique est ressorti à 103,9 en hausse de 0,9 point dans la zone euro. L'indice du climat des affaires a grimpé de 0,1 point à +0,13.

En première estimation, la croissance américaine du premier trimestre 2016 est annoncée à +0,5%. Le consensus Reuters la donnait à +0,7%. Sur les trois derniers mois de 2015, la croissance s'est élevée à 1,4%.

La semaine dernière, 256 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées aux Etats-Unis, après +247 000 la semaine précédente. Le consensus Reuters était de +260 000 nouvelles inscriptions.

A la clôture, l'euro a progressé de 0,04% à 1,1329 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant