Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés rassurés par l'intervention de la Chine sur sa devise

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fortement progressé ce lundi, rassurés par la décision de la Banque populaire de Chine (PBOC) de soutenir sa devise. Ces dernières semaines, la crainte d'une dévaluation du yuan et d'une guerre des changes entre la Chine et les autres puissances monétaires avait inquiété les opérateurs. De plus, le renforcement de la devise suggère que la conjoncture chinoise n'est pas dégradée au point de nécessiter une dévaluation compétitive orchestrée par les autorités. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 3,01% à 4 115,25 points et l’EuroStoxx s’est adjugé 2,82% à 2 833,87 points.

En Europe, le siège d'HSBC restera bien à Londres et ne retournera pas à Hong-Kong où elle a été créée en mars 1865. Cette décision sans surprise se traduit par une hausse de seulement 1,57% à 447,3 pence, bien inférieure à celle de l'indice Stoxx 600 des banques de 3,46%. Moins de 10 mois après avoir annoncé un possible transfert de son siège, son conseil d'administration a décidé à l'unanimité de le maintenir dans la capitale britannique.

A Paris, début de semaine électrique pour EDF (-1,25% à 10,3 euros) qui accuse l'un des plus fortes baisses du SBF120, à la veille de ses résultats 2015. Le titre de électricien est pénalisé par une information du Figaro selon laquelle la direction du groupe et l'État (actionnaire à 85%) envisagerait une augmentation de capital de l'ordre de 5 milliards d'euros. De plus, toujours selon le quotidien, EDF pourrait dévoiler demain un bénéfice largement inférieur au consensus en raison de provisions sur le projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires, et de dépréciations d'actifs en Europe.

Cette semaine pourrait être décisive pour le rapprochement en cours de négociation entre Orange (+3,12% à 15,36 euros) et Bouygues Telecom (+6,78% à 34,18 euros). Alors que l'opérateur historique détaillera demain ses résultats 2015, le Journal du Dimanche assurait ce week-end qu'il pourrait présenter à cette occasion un accord préliminaire sur le rapprochement avec la filiale télécoms de Bouygues, précisant que les grands équilibres d'un deal auraient bien été trouvés ces derniers jours.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En décembre, l'excédent commercial de la zone euro a augmenté à 24,3 milliards d'euros contre 23,6 milliards un an plus tôt à la même époque. Les exportations comme les importations ont toutes deux progressé de 3%. Sur l'ensemble de l'année 2015, la zone euro a enregistré un excédent de 246 milliards d’euros, contre 184,3 milliards en 2014.

Les marchés américains sont fermés aujourd'hui.

A la clôture, l'euro cote 1,1148 dollar en baisse de 0,95%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant