Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés plient, le Brexit en première ligne

le
0

(AOF) - Les estimations de votes en faveur d'un Brexit se sont multipliées aujourd'hui, faisant plier le CAC 40 bien en-dessous du seuil symbolique des 4200 points. Les investisseurs s'inquiètent des conséquences d'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Autre facteur qui a pesé, le pétrole. Le baril d'or noir est redescendu sous les 50 dollars à l'issue de sa quatrième séance de baisse consécutive. Le baril de Brent cède ainsi 0,62% à 49,69 dollars. A la clôture, le CAC a perdu 2,29% à 4 130,33 points et l'Euro Stoxx 50 a cédé 1,96% à 2 797,47 points.

En Europe, Aveva est resté toujours suspendu à la Bourse de Londres au lendemain de la publication d'un communiqué dans lequel le spécialiste des logiciels industriels a confirmé avoir reçu une proposition de rapprochement de la part de Schneider Electric. Le groupe français est donc revenu à la charge pour combiner son activité dans les logiciels avec Aveva, après avoir échoué une première fois l'année dernière.

A Paris, Danone a limité ses pertes, le titre a cédé 0,78% à 60 euros.  Les investisseurs ont salué la révision à la hausse des objectifs annuels du groupe alimentaire français dans le cadre de son plan de transformation à 2020. Danone table désormais sur une amélioration de sa marge opérationnelle courante comprise entre 50 et 60 points de base en données comparables, alors qu'il visait jusqu'ici une "progression solide". L'an dernier, le groupe avait enregistré une hausse de 17 points de base de sa marge.

Et de deux ! Après le rachat du producteur de batteries Saft le mois dernier, Total (-3,44% à 40,05 euros) s'est offert aujourd'hui le fournisseur d'énergie belge Lampiris. La compagnie pétrolière française a poursuivi donc son offensive dans l'électricité conformément à sa stratégie présentée en avril dernier. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué mais la presse belge évoque 180 millions d'euros. Cette petite acquisition va permettre au groupe français de se renforcer dans la vente de gaz et d'électricité à destination des particuliers.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En avril 2016, la production a rebondi dans l'industrie manufacturière de 1,3 % après une baisse de 1% en mars, a annoncé l’Insee. Dans l'ensemble de l'industrie, la production a progressé de 1,2 % après avoir baissé de 0,4 %. Le consensus Reuters s’élevait à +0,4%.

Les stocks des entreprises ont augmenté de 0,1% en avril après avoir enregistré une hausse de 0,3% (révisé de +0,4%) en mars. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,2%.

En mai, les prix à l'importation ont progressé de 0,4% après avoir augmenté de 0,1% en avril et ceux à l'exportation ont augmenté de 1% après avoir progressé de 0,5% le mois précédent. Le consensus Reuters était de +0,7% pour les prix à l'importation.

En mai, les ventes au détail ont progressé de 0,5% aux Etats-Unis après avoir enregistré une croissance de 1,3% en avril. Hors automobile, les ventes au détail ont augmenté de 0,4% après leur hausse de 0,8% le mois précédent. Les économistes anticipaient une hausse de 0,3% pour les premières et de 0,4% pour les secondes.

A la clôture, l'euro est en baisse de 0,69% à 1,1212 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant