Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés ont manqué de souffle pour rebondir

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont enchainé leur troisième séance de baisse consécutive, pénalisés par plusieurs vents contraires, en dépit de leurs tentatives pour réduire leurs pertes grâce aux bonnes statistiques américaines. D'abord, le risque politique est arrivé sur le devant de la scène avec le débat Clinton-Trump qui nous rapproche de l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Ensuite, le pétrole chute faute d'accord à Alger. Enfin, les banques sont encore pénalisées par Deutsche Bank. Le CAC 40 a perdu 0,21% à 4 398,68 points et l’EuroStoxx 50 a baissé de 0,17% à 2 970,84 points.

En Europe, Wolseley (-1,56% à 4 233 pence) a été sanctionné après des résultats annuels inférieurs aux attentes. Sur l'ensemble de son exercice 2016 clos fin juillet, le spécialiste de la plomberie et du chauffage a vu son bénéfice imposable progresser de 43% à 727 millions de livres sterling. Son bénéfice opérationnel a augmenté de son côté de 7% (+1,6% à changes constants) à 917 millions de livres, sous le consensus de 921 millions.

A Paris, Genfit a abandonné 9,77% à 23,91 euros malgré la publication de résultats semestriels globalement conformes aux attentes des analystes. La perte nette s'est creusée à 12,66 millions contre 8,87 millions, en raison d'une forte hausse des charges de sous-traitance opérationnelle. Les investisseurs pourraient en revanche s'interroger sur le niveau de la trésorerie de la biotech française à moyen terme.

Après avoir chuté de près de 15% hier, l'action Parrot a encore cédé 9,95% à 9,96 euros, toujours sous pression à la suite de son avertissement sur ses ventes vendredi soir. Le spécialiste des drones et des objets connectés a annoncé que ses ventes ne progresseraient pas en 2016, alors qu'il anticipait auparavant une croissance de l'activité. Parrot a mis en cause l'accélération de la baisse des prix ces dernières semaines sur le segment milieu de gamme du marché des drones grand public.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board a progressé de 101,8 à 104,1 entre août et septembre alors qu’il était attendu à 99 par le consensus Reuters.

La croissance dans le secteur des services aux Etats-Unis s’est accélérée en septembre, a annoncé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat a progressé à 51,9 contre 51 en août. Il s’agit de sa plus forte progression depuis avril.

L’indice S&P Shiller-Case des prix immobiliers dans les 20 plus grandes agglomérations américaines est resté stable en juillet, comme attendu par le consensus Reuters.

A la clôture, l'euro cote 1,1205 dollar en baisse de 0,45%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant