Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés font tapis pour le Bremain

le
0

(AOF) - En hausse de plus de 2,5% une grande partie de la séance, les marchés actions européens ont légèrement réduit leurs gains à l’approche de la clôture. A quelques heures des résultats du référendum organisé en Grande-Bretagne sur l'appartenance à l'Union européenne, les investisseurs semblent convaincus que les Britanniques choisiront de rester dans l'Union européenne, évitant ainsi le risque d'une nouvelle crise financière mondiale. Au final, le CAC 40 a terminé sur un gain de 1,96% à 4 465,90 points tandis que l’Euro Stoxx 50 a progressé de 1,77% à 3 037,86 points.

Le distributeur britannique Tesco (+0,81% à 167,80 pence) a signé son deuxième trimestre consécutif de hausse de ses ventes. Sur la période de trois mois, close fin mai, qui correspond au premier trimestre de l'exercice 2016/2017, Tesco a enregistré une croissance organique de 0,9%. Elle s'était élevée à 1,6% sur les trois mois précédents après un troisième trimestre à -0,5%. Dans toutes les régions adressées par Tesco, les ventes ont progressé au premier trimestre.

A Paris, Veolia Environnement a cédé 1,86% à 19,75 euros pour accuser la seule baisse du CAC 40. Les investisseurs s'inquiètent des conséquences financières comme en termes d'image de la plainte au civil déposée par l'Etat du Michigan à l'encontre du numéro un mondial des services à l'environnement. Veolia est accusé de négligence et d'avoir aggravé une situation déjà critique dans le scandale de l’empoisonnement au plomb de la ville de Flint. Un concurrent américain du français, Lockwood, Andrews & Newnam (LAN), est également poursuivi.

Solocal a chuté de 7,77% à 2,683 uros. Le groupe ex-PagesJaunes a prévenu que, compte tenu d'un processus de restructuration de sa dette qui se prolonge au-delà des délais initialement anticipés, il ne respectera probablement pas ses covenants bancaires à fin juin 2016 ni à fin septembre 2016 et ce en dépit du fait que la performance commerciale du groupe continue d'évoluer favorablement depuis début 2016.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En juin 2016, le climat des affaires en France s'est dégradé : l'indice qui le synthétise est retombé à 100 points, son niveau de moyen terme, en baisse de deux points. "Le climat perd trois points dans les services, deux points dans l'industrie et un point dans le commerce de détail. Il est stable dans le bâtiment", détaille l'Insee.

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite du mois de juin se replie à 49,4 points vient d'annoncer Markit. Il était de 50,9 points en mai et attendu en légère hausse à 51. Dans le détail, le PMI Flash manufacturier est passé de 48,4 à 47,9 alors que le consensus le donnait à 48,8. Dans les services, l'indice signale un retour de la contraction en repassant sous les 50, à 49,4 points en juin. Les économistes l'attendaient à 51,7.

L'indice PMI flash composite dans l'Eurozone s'inscrit à 52,8 après 53,1 en mai. Le consensus le donnait à 53. L'indice ressort au plus bas de 17 mois. Dans les services, l'indice PMI flash s'inscrit à 52,4 après 53,3 en mai. Les économistes tablaient sur 53,1. L'indice s'établit au plus bas de 18 mois. L'indice PMI flash manufacturier s'inscrit enfin à 52,6 après 51,5 en mai. Le consensus visait 51,3. L'indice ressort au plus haut de 6 mois.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite du mois de juin pour l'Allemagne se replie à 54,1 points vient d'annoncer Markit. Il était de 54,5 points en mai et attendu à 54,2. Dans le détail, le PMI Flash manufacturier est passé de 52,1 à 54,4 alors que le consensus le donnait à 52. Dans les services, l'indice flash ressort à 53,2 points en juin après 55,2 en juin. Les économistes l'attendaient à 55.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) Manufacturier américain est ressorti à 51,4 points en juin, en hausse après 50,7 en mai.

Aux Etats-Unis, en mai, 551 000 logements neufs ont été vendus après 586 000 (révisé de 619 000) d'avril. Le consensus Reuters était de 560 000.

Toujours aux Etats-Unis, 259 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après 277 000 la semaine précédente. Le consensus Reuters était de 270 000.

A 17h50, l'euro cote 1,1379 dollar, en hausse de 0,40%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant