Analyse AOF clôture France/Europe - Léger repli avant les chiffres américains du chômage vendredi

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre, la prudence l’emportant à moins de 24 heures des chiffres américains de l’emploi. Les chiffres de demain devraient influencer les anticipations des intervenants à propos d’une hausse des taux de la Fed en décembre, un scénario qui est actuellement anticipé par une majorité d’économistes. A Paris, SFR est resté sous pression pour la deuxième journée consécutive. L’indice CAC 40 a clôturé en recul de 0,22% à 4 480,10 points tandis que l’EuroStoxx 50 cédait 0,16% à 3 021,58 points.

En Europe, EasyJet a chuté de 6,63% à 936,48 pence après avoir dévoilé ses résultats préliminaires du quatrième trimestre 2015-16 (clos le 30 septembre). Le groupe a enregistré des revenus par siège, à taux de change constant, en repli de 8,7% au cours du trimestre par rapport à la même période en 2015. Toutefois, le nombre de passagers transportés a atteint un record, à 22 millions sur la période, soit un taux d'occupation de 93,9%. La compagnie britannique a estimé l'impact négatif des taux de change post-Brexit à 90 millions de livres, soit une augmentation de 35 millions par rapport à l'an dernier.

A Paris, SFR (-2,01% à 24,85 euros) est resté sous pression au lendemain de sa chute de plus de 4% consécutive à l'annulation par l'AMF de l'OPE de sa maison-mère Altice. Hier soir, comme convenu, l'Autorité des marchés financiers a détaillé les raisons pour lesquelles elle a déclaré cette offre non conforme. Elle a estimé qu'elle ne pouvait considérer que "l'information destinée aux actionnaires minoritaires, notamment sur la justification de la parité d'échange retenue, soit complète, compréhensible et cohérente".

Air Liquide a perdu pour sa part 2,14% à 94,17 euros, pénalisé la dégradation de l'opinion d'UBS de Neutre à Vendre et abaissé son objectif de cours de 95,45 à 88 euros. Le broker s'attend à une baisse du consensus, principalement en raison du récent rachat d'Airgas, mais aussi en raison d'investissements contraints sur des marchés finaux clefs. Le courtier a abaissé ses estimations de bénéfice par action de 4% pour 2016 et de 5% pour 2017 pour deux raisons. Premièrement, une croissance moindre que prévu d'Airgas. Il s'attend en effet à une hausse de 1% par an des ventes d'Airgas sur la période 2016-2018 contre +3% auparavant.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les marchés sont fermés en Chine.

Les commandes à l'industrie allemande ont progressé de 1% en août par rapport à juillet, a annoncé Destatis. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse plus limitée, de 0,2%. L'institut allemand de statistiques a également relevé son estimation pour juillet : les commandes à l'industrie ont progressé de 0,3% contre 0,2% initialement annoncé.

Aux Etats-Unis, 249 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière, après 254 000 la semaine précédente. Le consensus Reuters en attendaient 257 000.

Vers 17h45, l'euro cote 1,1170 dollar, en repli de 0,34%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant