Analyse AOF clôture France/Europe - Le rebond des marchés stoppé net par le recul des matières premières

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en légère baisse, pénalisés par des prises de bénéfices et le retournement à la baisse du pétrole. Après avoir gagné près de 15% au cours des quatre dernières séances, le baril de WTI a de nouveau chuté de près de 5% aujourd'hui, un recul qui s'est précipité lorsque le ministre saoudien du pétrole a déclaré qu'il n'y aurait pas de baisse de la production de pétrole dans un futur proche. Du côté des entreprises, Danone et Thales ont profité de résultats solides. Le CAC 40 a perdu 1,4% à 4 238,42 pts et l'EuroStoxx a reculé de 1,59% à 2 887,38 pts.

En Europe, Standard Chartered (-7,24% à 404,7 pence) a enregistré le repli le plus prononcé du FTSE 100 en raison de résultats annuels décevants. La banque britannique est victime de sa forte exposition aux pays émergents et aux matières premières, qui se traduit par un bond des créances douteuses. Elle a enregistré en 2015 une perte avant impôts de 1,5 milliard de dollars contre un bénéfice de 4,2 milliards de dollars en 2014. Hors éléments exceptionnels, Standard Chartered a généré un bénéfice imposable de 834 millions de dollars, nettement inférieur au consensus Bloomberg de 1,37 milliard d'euros.

A Paris, Danone (+4,04% à 62,95 euros) a été recherché à la Bourse. Les investisseurs saluent la publication de résultats 2015 solides et de perspectives encourageantes. L'an dernier, le groupe agroalimentaire a vu son bénéfice net part du groupe progresser de 14,6% (+7,4% en données comparables) à 1,28 milliard d'euros. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 2,89 milliards en hausse de 8,7% (+5,7% en données comparables).

Ubisoft (+6,18% à 25,16 euros) a signé la deuxième plus forte hausse du SBF 120 grâce à des nouvelles favorables à propos de jeux bientôt commercialisés. En particulier, l'éditeur de jeux vidéo a annoncé que plus de 6,4 millions de joueurs ont participé à la beta ouverte de Tom Clancy's The Division, qui sera disponible le 8 mars sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En février, le climat des affaires s'est dégradé en France selon l'Insee. L'indicateur publié par l'institut de statistiques a en effet reculé de 2 points à 100, qui correspond à sa moyenne de long terme. Il était au-dessus de ce seuil depuis octobre dernier.

En février, le climat des affaires s'est nettement dégradé en Allemagne. L'indice publié par l'institut Ifo est ressorti à 105,7 points, en nette baisse par rapport aux 107,3 de janvier. Le consensus était de 106,7.

Destatis, l'institut de statistique allemand, a confirmé que la croissance du PIB s'est élevée à +0,3% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents. En rythme annuel, la croissance allemande a été de 1,7% (+1,4% en données ajustées des effets calendaires).

Aux Etats-Unis, 5,47 millions de logements anciens ont été vendus en janvier en rythme annuel. Les économistes attendaient 5,3 millions après 5,45 millions en décembre (chiffre révisé de 5,46 millions).

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur mesuré par le Conference Board est ressorti à 92,2 en février contre un consensus de 97 et après 97,8 en janvier (indice révisé de 98,1).

L'indice Case-Shiller, qui mesure l'évolution des prix dans les 20 principales agglomérations américaines, a grimpé de 5,7% en décembre contre un consensus de +5,8%. En novembre, il avait progressé de 5,7% (contre +5,8% en première estimation).

A la clôture, l'euro est stable à 1,1022 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant