Analyse AOF clôture France/Europe - Le pétrole en soutien des indices

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre grâce à la bonne orientation des cours du pétrole. Le baril de Brent se rapproche des 50 dollars le baril, un niveau inconnu depuis début novembre. Total a ainsi fini à la deuxième place du CAC 40, devancé par ArcelorMittal. Le secteur des mines était dans son ensemble bien orienté en Europe, permettant au FTSE 100 de gagner 0,24% à 6 149,56 points. A Paris, Eutelsat est resté sous pression, toujours secoué par son avertissement de jeudi soir. L’indice CAC 40 a clôturé en retrait de 0,18% à 4 312,28 points.

En Europe, Philips (-1,93% à 22,565 euros) a fini en queue de l’indice AEX après avoir dévoilé les détails de l’introduction en Bourse de son activité d’éclairage, une opération historique pour un groupe fondé en 1891 pour fabriquer des ampoules électriques. Le groupe d’électronique diversifié a annoncé son intention de lever au moins 694 millions d’euros dans le cadre de l’introduction en Bourse de 25% du capital de son activité d’éclairage. Il proposera 37,5 millions d’actions à un prix compris entre 18,50 et 22,50 euros, valorisant cette activité entre 2,78 et 3,38 milliards d’euros, hors dettes.

A Paris, Air Liquide (-0,15% à 96,07 euros) n’a pas échappé à la baisse du marché parisien même si le spécialiste des gaz industriels a obtenu vendredi le feu vert sous conditions de l’autorité américaine de la concurrence (FTC) pour le rachat d’Airgas. Cette opération de 13,4 milliards de dollars devrait être finalisée le 23 mai 2016. Les deux sociétés devront notamment céder des actifs dans la production et la distribution dans sept types de gaz industriels.

Après s'être déjà effondré de près de 28% vendredi après son sévère avertissement sur ses résultats, Eutelsat reste sous pression. Le titre de l'opérateur de satellites a perdu 6,79% à 18,45 euros, soit la plus forte baisse du SBF 120. Vendredi, plusieurs bureaux d'études ont abaissé leur recommandation : Exane est passé de Sous-performance à Neutre, Barclays de Surpondérer à Pondération en ligne et Natixis d'Acheter à Neutre... Le chiffre d'affaires 2016-2017 est désormais anticipé en repli de 1% à 3% contre une croissance de 4 à 6% attendue auparavant.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice manufacturier de la Fed de New-York (Empire State) est ressorti à - 9 en mai, contre un consensus Reuters de 7 et 9,56 en avril. Il est ainsi tombé au plus bas depuis février 2016. La composante nouvelles commandes est également passée en territoire négatif, à -5,54 contre 11,14 en avril.

L'indice NAHB, qui mesure la confiance des constructeurs immobilier, est resté stable à 58 en mai à comparer avec un consensus Reuters de 59.

A la clôture, l'euro se reprend à 1,1331 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant