Analyse AOF clôture France/Europe - Le marché dit oui au Bremain

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont débuté la semaine en forte hausse. Les investisseurs avaient plusieurs raisons de retrouver le goût du risque. En premier lieu, plusieurs sondages ont été publiés ce week-end montrant un rebond des intentions de vote pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. De plus, dans le sillage des actions, les cours des matières premières, pétrole en tête, ont repris des couleurs. Le CAC 40 a bondi de 3,50% à 4 340,76 points tandis que l'Euro Stoxx 50 s'est adjugé 3,42% à 2 946,59 points. Ils n'avaient pas connu pareille progression depuis août dernier.

Au chapitre des valeurs européennes, la consolidation dans la cimenterie européenne entre dans sa phase finale. HeidelbergCement vient en effet d'obtenir l'autorisation de la FTC, l'autorité de régulation américaine, d'acquérir son homologue italien Italcementi. Le feu vert des Etats-Unis arrive près d'un mois après celui de la Commission européenne, l'autre régulateur qui devait se prononcer sur le sujet, ouvrant ainsi la voie à la finalisation du deal. Ce dernier devrait être bouclé dans le courant du deuxième semestre.

Moins d'un mois après avoir pris le contrôle de Gameloft, et avant la réouverture de son offre sur le groupe, Vivendi (+3,15% à 16,07 euros) ne relâche pas la pression sur Ubisoft (+8,04% à 33,655 euros), l'autre éditeur de jeux vidéo détenu par la famille Guillemot. Ainsi, vendredi, le groupe de médias et de divertissement a annoncé avoir franchi trois jours plus tôt le seuil légal de détention de 20 % du capital d’Ubisoft. Le groupe détient donc 20,10 % du capital et 17,76 % des droits de vote de l'éditeur de jeux vidéo.

Abivax a décroché de plus de 31% à 6 euros après une mauvaise nouvelle. Une analyse de futilité a mis en évidence que le critère d'évaluation principal de son étude ABX203-002, un essai clinique de phase IIb/III visant à démontrer l'efficacité d'ABX203 chez les patients atteints d'hépatite B chronique, avait peu de chance d'atteindre son critère d'évaluation principal.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les prix à la production en Allemagne ont progressé de 0,4% en mai par rapport à avril. Le marché tablait sur une hausse de 0,3%. Sur un an, ils affichent toutefois un repli de 2,7% contre un consensus de -2,8%.

Vers 17h40, l'euro cote 1,1309 dollar, en hausse de 0,29%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant