Analyse AOF clôture France/Europe - Le grand retour de l'aversion pour le risque

le
0

(AOF) - Après une semaine particulièrement fructueuse (+3,54% pour le CAC 40), les marchés actions européens sont repartis en nette baisse aujourd’hui. L’embellie provoquée jeudi par le statu quo de la Fed a laissé place aux prises de bénéfices. Une tendance baissière confortée par la perspective du premier débat entre Hilary Clinton et Donald Trump et de la réunion entre l’Opep et la Russie à Alger demain. Enfin, la chute de Deutsche Bank a pesé sur les valeurs financières. La Bourse de Paris a cédé 1,80% à 4 407,85 points tandis que l’Euro Stoxx 50 a perdu 1,81% à 2 977,53 points.

Nouvelle opération de consolidation dans la chimie et c'est encore un groupe allemand à la manœuvre ! Après le rachat de Monsanto par Bayer, c'est au tour d'un autre américain, Chemtura, de tomber entre les griffes d'une société d'outre-Rhin. Le chimiste allemand, leader mondial du caoutchouc synthétique, va débourser 2,12 milliards de dollars en cash pour s'emparer de Chemtura, un spécialiste des additifs. L'offre de 33,50 dollars par action représente une prime de 19% environ sur le cours de clôture de vendredi du groupe de Philadelphie. A Francfort, Lanxess a bondi de 8,35% à 52,76 euros.

A Paris, Parrot a été envoyé au tapis dès l’ouverture et chuté de 14,92% à 11,06 euros après avoir émis un avertissement sur ses ventes vendredi soir. L’action du spécialiste des drones et des objets connectés perd désormais près de 60% en Bourse depuis le début de l’année. Il a annoncé que ses ventes ne progresseraient pas en 2016, ainsi qu'il l’anticipait auparavant. Parrot a mis en cause l'accélération de la baisse des prix ces dernières semaines sur le segment milieu de gamme du marché des drones grand public.

Le titre Sanofi (67,59 euros) a limité à 1,26% son repli ce midi contre un CAC 40 en baisse de 1,80% grâce à une bonne nouvelle pour Sanofi. Pénalisé depuis plusieurs trimestres par la baisse des ventes du Lantus aux Etats-Unis, son antidiabétique vedette, le groupe pharmaceutique français peut se satisfaire d'une victoire en dermatologie. La FDA a accordé un examen prioritaire à la demande de licence de produit biologique (Biologics License Application ou BLA) pour le dupilumab développé par Sanofi et son partenaire américain Regeneron dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère inadéquatement contrôlée de l'adulte.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice allemand du climat des affaires, l'IFO, est ressorti à 109,5 en septembre contre un consensus de 106,4. Il était de 106,2 en août.

Aux Etats-Unis, en août, 609 000 logements neufs ont été vendus après 659 000 (révisé de 654 000) en juillet. Le consensus Reuters était de 600 000.

Vers 17h40, l'euro cote 1,1273 dollar, en hausse de 0,40%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant