Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 sous les 4 000 points à cause du Brexit

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont commencé par une baisse cette première semaine suivant le référendum britannique. Les investisseurs sont toujours inquiets des répercussions que le Brexit pourrait avoir sur le Royaume-Uni et sur l’Europe ainsi que des modalités de cette sortie. En dépit d'une ouverture de séance dans le calme, la glissade s'est accélérée avec la chute des devises et le repli des valeurs bancaires. Le CAC 40 a perdu 2,97% à 3 984,72 points, évoluant sous les 4 000 points pour la première fois depuis février. L’Eurostoxx 50 a cédé de son côté 2,83% à 2 697,44 points.

En Europe, EasyJet a dévissé de 23,61% à 1 003 pence après un profit warning sur son second semestre 2016 (exercice clos fin septembre). Conséquence directe du Brexit, la compagnie aérienne britannique s'attend à une baisse d'au moins 5% de son revenu par siège (à taux de change constant), compte tenu des incertitudes économiques qui pèsent sur cette sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne.

En France, dans un marché toujours tourmenté par le Brexit (le SBF 120 a perdu 3,37%), Eutelsat a chuté de 5,31% à 15,97 euros après avoir détaillé ses nouveaux axes stratégiques pour les trois prochains exercices et ses perspectives financières. Ces dernières sont sensiblement identiques à celles qui avaient été publiées par le groupe mi-mai, lors de l'avertissement qui s'était traduit par un décrochage de 30% du titre de l'opérateur de satellites.

Seule hausse du CAC 40 (+1,51% à 70,42 euros), Sanofi a échappé à la chute des marchés liée au Brexit en raison de son statut de valeur défensive, mais pas seulement. Le groupe français a signé avec l'allemand Boehringer Ingelheim les accords définitifs pour procéder à l'opération d'échange d'actifs annoncée en fin d'année dernière.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice "flash" PMI des services élaboré par Markit est ressorti à 51,3 en juin aux Etats-Unis, stable par rapport à mai.

Le déficit de la balance commerciale américaine s'est creusé en mai. Il s'est établi à 60,6 milliards de dollars après 57,5 milliards en avril. Les économistes tablaient sur 59,2 milliards.

A la clôture, l'euro cote 1,1016 dollar en recul de 0,92%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant