Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 résiste à la chute des télécoms

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont modestement rebondi, corrigeant en partie la sanction boursière exagérée de vendredi. Ni les données économiques, ni le pétrole ou l’euro-dollar, stables tous les deux, n’ont été en mesure d'influencer les actions. La progression de la Bourse de Paris aurait pu être encore plus prononcée sans la chute du secteur des télécoms, pénalisé par l’échec des discussions entre Orange et Bouygues. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse 0,53% à 4 345,22 points et l’EuroStoxx a, lui, gagné 0,30% à 2 962,28 points.

En Europe, Mediaset a gagné 2,29% à 3,66 euros, soutenu par des rumeurs selon lesquelles le groupe italien de médias serait proche d'un accord avec Vivendi sur un échange de participations de 3,5%. Le groupe français obtiendra en échange le contrôle de Premium, la filiale de télévision payante de Mediaset. Cette opération, s'il est se concrétisait, illustrerait la nouvelle stratégie de Vincent Bolloré pour Vivendi. Depuis son arrivée au pouvoir, il y a presque deux ans, l'homme d'affaires cherche à faire de son groupe, concentré autour de Canal+, un " géant européen des contenus ".

Berezina boursière pour le secteur des télécoms, dont la consolidation est une nouvelle fois repoussée. Si Orange (-6,17% à 14,445 euros) a été sonné, Bouygues (-13,45% à 30,415 euros), Numericable-SFR (-17,99% à 29,90 euros) et Iliad (-15,10% à 190 euros) ont mis un genou à terre. L’échec du rapprochement entre l’opérateur historique et Bouygues Telecom vire à la sanction collective puisque la concentration du secteur aurait du être fortement créatrice de valeur pour les 3 rescapés. Goldman Sachs l’évalue entre 10 et 20 milliards d’euros et Oddo à 16 milliards d’euros.

AB Science a bondi de 39,64% à 15,36 euros après une très bonne nouvelle concernant sa molécule vedette, le masitinib, dans la sclérose latérale amyotrophique (sla) ou maladie de Charcot. L'étude de phase 3 (la dernière avant une éventuelle commercialisation) est un succès. Elle montre en effet un bénéfice statistiquement significatif sur le score de la maladie après 48 semaines de traitement chez les patients prenant masitinib plus le médicament traditionnel riluzole (vs. riluzole seul). Les mesures secondaires (Capacité Vitale Forcée et Evaluation fonctionnelle combinée) ressortent également positives.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En février 2016 par rapport à janvier 2016, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,7% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. En janvier 2016, les prix avaient baissé de 1,1% dans les deux zones.

Dans la zone euro, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s'est établi à 10,3% en février 2016, en baisse par rapport au taux de 10,4% enregistré en janvier 2016 et à celui de 11,2% de février 2015, a indiqué l'office statistique de l'Union européenne Eurostat. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis août 2011.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie ont, conformément aux attentes, reculé de 1,7% en février près une hausse de 1,2% en janvier (chiffre révisé de +1,6%).

A la clôture, l'euro recule légèrement à 1,1381 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant