Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 repart à la baisse avec le pétrole

le
0

(AOF) - Longtemps indécis, les marchés actions européens ont finalement terminé en baisse dans le sillage de l'orientation négative de Wall Street. Comme depuis le début de la semaine, les principaux indices actions se sont inscrits dans le sillage du pétrole. Les cours de l'or noir sont nettement repartis à la baisse aujourd'hui, pénalisés par les propos du ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naimi affirmant que son pays, premier exportateur mondial de pétrole brut, n'entendait pas changer sa politique pétrolière. Le CAC 40 a cédé 0,52% à 4 677,14 points, l'Euro Stoxx 50, 0,67% à 3 292,17 points.

Julius Baer (+4,17% à 48,72 francs suisses) a décroché la première place du palmarès des hausses d’un indice SMI en repli de 0,27% à la clôture. Les investisseurs ont apprécié l’accord de principe trouvé avec la justice américaine, qui accusait la banque privée suisse d'avoir aidé des clients à frauder le fisc. Dans ce contexte, elle a enregistré une provision supplémentaire de 197,50 millions de dollars qui viendra s’ajouter aux 350 millions de dollars déjà mis en réserve en juin.

En hausse de 2,29% à 10,21 euros, TF1 a signé la deuxième plus forte progression du SBF120, soutenu par la spéculation concernant une entrée d'Orange à son capital à hauteur de 10%. Cette opération serait réalisée dans le cadre d'un rapprochement entre l'opérateur télécoms historique et Bouygues Telecom, filiale, comme TF1, de Bouygues, rapporte Reuters qui cite Le Canard Enchaîné. Résultat, Bouygues enregistre lui la deuxième plus forte hausse du CAC 40 avec un gain de 0,51% à 36,815 euros. Orange en revanche cède 0,74% à 15,525 euros.

Atari a publié par avance des résultats semestriels (1er avril-30 septembre) confirmant son redressement. Le marché apprécie : le titre a bondi de 71,43% à 0,24 euro ! L'éditeur de jeux vidéo a réduit sa perte nette à 1,4 million d'euros contre 2,3 millions un an plus tôt. La perte opérationnelle courante est ressortie à 0,4 million contre 1,6 million d'euros au 30 septembre 2014, est en ligne avec les prévisions du groupe.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice des promesses de vente immobilières reculé de 0,9% pour s'établir à 106,9 en novembre, là où les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne repli de seulement 0,5%.

Ce soir, l'euro est quasi stable à 1,0922 dollar.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant