Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 dit merci au pétrole

le
0

(AOF) - Le pétrole a été, une nouvelle fois, le principal moteur des marchés actions. En repli en matinée dans le sillage de la chute du brut, les principaux indices européens sont repartis à la hausse en même temps que l'or noir. Ainsi, le baril de Brent, qui était retombé cette nuit sous le seuil symbolique des 30 dollars, regagnait vers 17h 3,77% à 31,65 dollars. A la Bourse de Paris, les valeurs cycliques et liées au pétrole ont logiquement tiré leur épingle du jeu. Le CAC 40 a terminé la séance sur un gain de 1,05% à 4 356,81 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a gagné 1,05% à 3 033,26 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Philips (+6,53% à 24,21 euros) a affiché la plus forte hausse de l'indice AEX, soutenu par des résultats opérationnels trimestriels meilleurs que prévu et la confirmation de la scission de son activité éclairage. Le groupe d'électronique diversifié a bien dévoilé une perte nette de 39 millions d'euros au quatrième trimestre, là où les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient un résultat positif de 27,3 millions d'euros, mais celle-ci s'explique par des éléments exceptionnels. Un an plus tôt, le groupe avait généré un bénéfice net de 139 millions d'euros.

A Paris, Nexans (+8,73% à 35,38 euros) a annoncé une baisse inattendue de son endettement en 2015. Préalablement à la publication de ses résultats 2015 prévue le 18 février 2016, le fabricant de câbles a fait savoir que sa dette nette consolidée au 31 décembre 2015 s'inscrira à un niveau proche de 200 millions d'euros. A fin 2014, elle s'élevait à 460 millions d'euros. Cette performance est d'autant plus appréciée par les marchés que le consensus attendait plutôt une stabilité de la dette nette.

Quatre ans après le lancement de son offre de téléphonie mobile réussi en France, Iliad (+1,33% à 226 euros) chercherait-il à dupliquer son modèle sur d'autres marchés européens ? Selon le Financial Times, la maison-mère de l'opérateur Free aurait approché le régulateur britannique des télécoms et fait part de son intérêt pour une implantation dans ce pays. Contacté par AOF, Iliad n'a pas souhaité commenter l'information. "Une telle opération aurait du sens si Iliad est en quête de croissance externe pour poursuivre son développement", a commenté pour AOF Thomas Coudry, analyste télécom chez Bryan Garnier.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur mesuré par le Conference Board est ressorti à 98,1 en janvier, en hausse par rapport aux 96,5 de décembre, également attendus par le consensus.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) du secteur des services américains est ressorti à 53,7 points pour janvier selon une estimation flash du bureau d'études Markit. Le consensus Reuters était de 54 points après 54,3 en décembre.

L'indice immobilier Case-Shiller, qui mesure l'évolution des prix de l'immobilier dans les 20 principales agglomérations américaines, a progressé de 5,8% en novembre, conformément aux attentes, après une hausse de 5,5% en octobre.

Ce mardi marque aussi le début de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

Vers 17h45, l'euro cote 1,0843 dollar en baisse de 0,03%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant