Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 au plus bas depuis début janvier 2015

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont rechuté dans le sillage des Bourses asiatiques. Les sources de cette faiblesse sont bien connues depuis déjà plusieurs mois : les craintes à propos de la croissance chinoise et la chute des cours du pétrole. Leur faiblesse a pesé de nouveau sur les valeurs pétrolières (Total) et parapétrolières (Technip). Seul Alstom (+0,13%) parmi les valeurs du CAC 40 a échappé à la baisse. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 3,45% à 4 124,95 points, portant son repli depuis le 1er janvier à 11,4%. L’EuroStoxx 50 a, lui, perdu 3,28% à 2 882,59 points.

En Europe, Zurich Insurance a fini à la dernière place d’un indice suisse SMI en nette baisse après avoir lancé un avertissement sur ses résultats. L’action de l’assureur a décroché en effet de 10,82% à 220 francs suisses après avoir annoncé anticiper une perte opérationnelle record d’environ 100 millions de dollars au quatrième trimestre pour la plus importante de ses divisions, l’assurance généraliste. Il a mis principalement en cause les coûts des tempêtes et inondations en Grande-Bretagne et en Irlande l'an dernier, estimés à 275 millions de dollars.

Aucune éclaircie en vue pour le secteur pétrolier mondial. Au contraire. Alors que les cours du brut poursuivent leur interminable glissade , trois majors pétrolières, l'anglo-néerlandaise Shell, le chinois Cnooc (China National Offshore Oil Corp) et le malaisien Petronas ont annoncé aujourd'hui de nouvelles coupes dans leurs dépenses d'investissement. Une très mauvaise nouvelle pour les fournisseurs des majors, à savoir les sociétés de services pétroliers comme Technip (-5,67%), Vallourec (-8,21%) ou CGG (-3,45%) pour citer les françaises.

Seb (-5,61% à 88,74 euros) a fait l'objet de prises de bénéfices après avoir enchainé six séances de hausse au sein d'un marché largement baissier. Les investisseurs prennent donc pour prétexte la publication de perspectives diversement accueillies par les analystes pour céder leurs titres. Ainsi, Seb anticipe pour 2015 un résultat opérationnel d'activité proche de 430 millions d'euros. La précédente prévision était un résultat opérationnel "sensiblement" supérieur à 400 millions d'euros et le consensus attend 432 millions d'euros. Exane BNP Paribas table sur 451 millions.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, 1,149 million de mises en chantier ont été enregistrées au mois de décembre. Les économistes tablaient sur 1,197 million après 1,179 million en novembre (chiffre révisé de 1,173 million). 1,232 million de permis de construire ont été comptabilisés au mois de décembre contre un consensus de 1,2 million. Le chiffre de novembre a été révisé à 1,282 million contre 1,289 million précédemment annoncé.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont reculé de 0,1% en décembre. Les économistes tablaient sur une croissance nulle. Sur un an, l'inflation a grimpé de 0,7% alors que le marché visait une hausse de 0,8%.

Vers 17h30, l'euro est en légère baisse face au dollar à 1,0902.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant