Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a rebondi de 5,71% cette semaine

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont reculé aujourd’hui en raison de la baisse des cours du pétrole, réduisant ainsi leurs gains sur la semaine. Ce rebond hebdomadaire a été alimenté par les résultats des entreprises. Ceux publiés depuis hier soir ont cependant reçu un accueil plus mitigé. Essilor et Ingenico ont ainsi été sanctionnés. Les comptes de Valeo lui ont en revanche permis de finir en tête du CAC 40. Le principal indice parisien a perdu 0,39% à 4223,04 points tandis que l’EuroStoxx 50 a cédé 0,83% à 2 871,05 points.

En Europe, Allianz a perdu 1,25% à 134,05 euros en raison de résultats inférieurs aux attentes. Sur les trois derniers mois de 2015, le plus important assureur européen a enregistré une hausse de 16,2% de son bénéfice net à 1,42 milliard d’euros, inférieur au consensus Bloomberg de 1,56 milliard d’euros. Dans le même temps, ses revenus ont reculé de 1,1% à 29,7 milliards d’euros.

A Paris, Valeo (4,51% à 124,10 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, après avoir annoncé une hausse de 36% de son dividende lors de la publication de résultats 2015 solides. L'équipementier automobile a enregistré un bénéfice net part du groupe (hors éléments non récurrents) de 825 millions d'euros soit une hausse de 39%. Barclays attendait 691 millions d'euros. Cette bonne surprise est à mettre au crédit de performances opérationnelles globalement supérieures aux attentes.

Gameloft a bondi de 16,79% à 6,40 euros lors des premières transactions, dépassant les 6 euros proposés par Vivendi pour racheter l'éditeur de jeux vidéo pour mobiles. Les investisseurs font donc le pari d'une surenchère. Ubisoft (+5,18% à 23,465 euros) est également bien orienté, le groupe de médias est également présent au capital de l'éditeur de jeux vidéo à hauteur de 15%. Qualifiant cette offre de " non sollicitée ", Gameloft a annoncé la convocation d'un conseil d'administration la semaine prochaine. La société fera part de sa réaction après la tenue de ce conseil.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation sont restés stables en janvier par rapport à décembre. Les économistes tablaient sur un repli de 0,1%. Hors énergie et alimentation ils ont progressé de 0,3 contre un consensus de 0,1%. Les prix à la consommation ont progressé de 1,4% sur un an en janvier. Les économistes tablaient sur une hausse de 1,3%. Hors énergie et alimentation, les prix ont grimpé de 2,2% contre un consensus de +2,1%.

A la clôture, l'euro était en légère hausse à 1,1124 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant