Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a perdu 4,89% cette semaine

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont rebondi aujourd’hui après leur trou d’air de la veille. Ils ont bénéficié du rebond des cours du pétrole alors que l’Opep serait prête à discuter d'une réduction de la production avec d’autres pays. Le secteur bancaire s’est aussi ressaisi aujourd’hui, bénéficiant notamment des résultats rassurants de Commerzbank et d'achats à bon compte. A Paris, les investisseurs ont fait la fine bouche sur la publication de résultats de Renault. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 2,52% à 3 995,06 points tandis que l’EuroStoxx 50 s’est adjugé 2,83% à 2 756,16 points.

En ce début d’année 2016 marqué par une profonde défiance vis-à-vis du secteur bancaire, les investisseurs ne font pas dans la demi-mesure quand il s’agit de réagir aux résultats. Alors que Société Générale (-12,57%) avait été lourdement sanctionnée hier, Commerzbank s’est envolé de 17,93% à 7,531 euros. La banque allemande a ainsi pris la tête de l’indice Dax 30 grâce à l’annonce d’un bénéfice net de 187 millions d’euros au quatrième trimestre contre une perte nette de 280 millions, un an plus tôt. Il est conforme au consensus Reuters de 188 millions d'euros.

A Paris, Renault (-0,76% à 68,33 euros) a sousperformé le CAC 40 en dépit de résultats annuels solides. Ces derniers ont permis au titre de bondir de près de 4% dès leur publication mais les investisseurs ont modéré leur enthousiasme suite à des déclarations de Carlos Ghosn suggérant qu'il n'y aurait sans doute pas de projet de renforcement de l'Alliance Renault-Nissan. Cette déception, alors que l'avenir de l'Alliance a beaucoup occupé les marchés et Renault en 2015, a éclipsé l'annonce d'une hausse du dividende de 26% à 2,40 euros et d'un bond de près de 50% du bénéfice net à 2,82 milliards d'euros.

En revanche, Ubisoft (-9,12% à 18,99 euros) reste scotché à la dernière place de l'indice SBF 120 au lendemain de son avertissement sur résultats. Si ce dernier était anticipé par certains analystes en raison des performances commerciales décevantes d'Assassin's Creed Syndicate, son ampleur est plus importante que prévu. Sur l'exercice 2015-2016, l'éditeur de jeux vidéo anticipe désormais un résultat opérationnel non-IFRS, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels, d'environ 150 millions d'euros contre au moins 200 millions d'euros auparavant. Le chiffre d'affaires devrait, lui, ressortir à environ 1,36 milliard d'euros alors qu'il était attendu stable précédemment à 1,464 milliard.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au cours du quatrième trimestre 2015, le PIB a augmenté de 0,3% tant dans la zone euro que dans l'Union européenne, selon l'estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. La croissance de la zone euro est conforme aux attentes. Au cours du troisième trimestre 2015, le PIB avait crû respectivement de 0,3% et 0,4%.

La croissance allemande s'est élevée à 0,3% au quatrième trimestre comme au troisième trimestre, a annoncé l'office fédéral de la statistique. Cette croissance est conforme aux attentes. Le PIB allemand a progressé de 1,7% l'année dernière.

La production industrielle a diminué de 1% dans la zone euro ainsi que dans l'Union européenne en décembre par rapport à novembre, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Elle était attendue en hausse de 0,3%, selon le consensus Reuters. En novembre 2015, la production industrielle avait reculé de 0,5% dans les deux zones.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont progressé de 0,2% en janvier, conformément aux attentes. En décembre, elles ont augmenté de 0,2% contre - 0,1% en première estimation. Hors automobile, les ventes ont augmenté de 0,1% alors que le marché visait une croissance nulle après +0,1% en décembre (chiffre révisé de -0,1%).

Aux Etats-Unis, les stocks des entreprises ont progressé de 0,1% en décembre conformément au consensus après leur repli de 0,1% en novembre (chiffre révisé de -0,2%).

L'indice de confiance du consommateur mesuré par l'Université du Michigan s'est établi en première estimation à 90,7 en février après 92 en janvier. Les économistes tablaient sur une stabilité de l'indice à 92.

A la clôture, l'euro recule à 1,1225 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant