Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a perdu 3,54% cette semaine -

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont baissé, pénalisés par les secteurs bancaire et pétrolier. Le premier a été affaibli par la perspective d’une coûteuse ardoise pour Deutsche Bank pour régler un litige lié à la crise financière aux Etats-Unis. Les valeurs pétrolières ont été victimes de la baisse des cours du pétrole : -1,31% à 45,97 dollars. En revanche, les opérateurs télécoms français se sont redressés sur fond de rumeurs de reprises de discussion en vue d’une concentration. Le CAC 40 a clôturé en retrait de 0,93% à 4 332,45 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 1,30% à 2 935,25 points.

En Europe, la menace d’avoir à payer un montant bien plus élevé qu’attendu pour régler un litige aux Etats-Unis pèse lourdement sur Deutsche Bank qui affiche la plus forte baisse du Dax 30 en perdant 8,47% à 11,99 euros. Le ministère américain de la Justice réclame 14 milliards de dollars (12,5 milliards d’euros) pour mettre fin à une enquête sur la vente de titres adossés à des créances hypothécaires, la première banque allemande étant soupçonnée d’avoir trompé les investisseurs sur la qualité de ces titres. La capitalisation de l’établissement allemand s’élève à moins de 17 milliards d’euros.

A Paris, A Paris, Bouygues (+2,81% à 28,87 euros), Orange (+2,02% à 13,365 euros), Iliad (+1,71% à 190 euros) et SFR (stable à 24,7 euros) ont nettement accru leurs gains alors que la séance de Bourse parisienne touchait à sa fin. Cette poussée de fièvre s'explique par les déclarations du PDG d'Orange, Stéphane Richard, lors d'un récent road-show avec Natixis. Ce dernier a indiqué que, si les négociations autour d'une consolidation du secteur avaient échoué en avril dernier, elles avaient permis de tisser des contacts entre opérateurs sur ce sujet.

Stentys n'a finalement gagné que 0,34% à 2,96 euros dans des volumes particulièrement étoffés pour évoluer au plus haut depuis mars dernier. Les investisseurs accueillent favorablement les résultats semestriels du fabricant de stents auto-apposants (ces petits ressorts installés dans les artères pour éviter qu'elles ne se bouchent). Sur les six premiers mois de l'exercice, la medtech a réduit ses pertes grâce à un bon contrôle de ses coûts. Elle bénéficie également de la demande croissante de sa gamme phare, Xposition.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice de confiance du consommateur mesuré par l'université du Michigan est ressorti à 89,8 en première estimation. Les économistes tablaient sur 90,8 après 89,8 en août.

Les prix à la consommation ont progressé de 0,2% en août. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,1% après +0,2% en juillet. Les prix à la consommation "core", c'est à dire hors pétrole et agriculture, ont grimpé de 0,3% contre un consensus de +0,2% après +0,1% en juillet.

A 17h40, l'euro cote 1,1158 dollar en recul de 0,75%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant