Analyse AOF clôture France/Europe - La macro offre un prétexte à la consolidation

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont consolidé aujourd’hui, signant une légère baisse après deux séances de rebond. Les investisseurs ont préféré limiter leurs prises de risques après des statistiques ravivant les doutes sur la croissance mondiale : les exportations chinoises ont plus baissé que prévu et la Banque mondiale a abaissé de 0,5 point sa prévision de croissance de l'économie en 2016 à 2,4%. Dans ce contexte, l'euro s'est apprécié de 0,3%. Le CAC 40 a perdu 0,61% à 4 448,73 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,7% à 3 019,38 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones gagnait 0,28% en fin d’après-midi.

Le rebond des ventes de Sainsbury au quatrième trimestre 2015 (clos mi-mars) n'était-il qu'un feu de paille ? Sur cette période, les ventes du distributeur britannique avaient progressé de 0,1%, à magasins comparables hors carburant, signant leur première hausse depuis plus de deux ans. Mais les bonnes intentions affichées par le groupe n'ont visiblement pas suffi à prolonger la dynamique : au premier trimestre 2016 clos début juin, Sainsbury a vu ses ventes à magasins comparables hors carburant rechuter de 0,8%.

A Paris, plus forte baisse de l’indice SBF 120, Ingenico a perdu 7,23% à 100,75 euros dans le sillage de son concurrent américain Verifone, qui dévissait de plus de 20% hier soir dans les transactions d’après-Bourse. Le spécialiste des technologies de paiement électronique sécurisé a été sanctionné après avoir dévoilé des résultats et perspectives décevants. Au deuxième trimestre, clos fin avril, le bénéfice net de Verifone a chuté de 83,5% à 2,9 millions de dollars, soit 3 cents par action.

Après avoir commencé la séance en hausse, Havas (-0,57% à 7,497 euros) s'est retourné à la baisse malgré la coïncidence de deux bonnes nouvelles : son renforcement au Canada et une note optimiste de Jefferies. Le groupe de communication a d'abord annoncé hier soir l'acquisition de TP1, agence de communication digitale québécoise basée à Montréal. Cette opération, dont les modalités financières n'ont pas été dévoilées, permet à Havas d'accroitre son offre de services intégrés au Québec en y ajoutant les nouvelles capacités digitales de TP1.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La Banque de France a réduit sa prévision de croissance pour le deuxième trimestre. L'institution table pour sa deuxième estimation sur une progression de 0,2% contre +0,3% lors de son estimation initiale. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie est ressorti à 97 en deux points. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s'est établi à 98, en hausse de deux ponts. L'indicateur du climat des affaires dans le bâtiment est resté stable à 97.

A la clôture, l'euro cote 1,1401 dollar en hausse de 0,41%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant