Analyse AOF clôture France/Europe - La hausse de l'euro et le risque politique en Espagne font chuter les marchés

le
0

(AOF) - Bien orientés pendant la majeure partie de la séance, les indices européens se sont brutalement retournés à la baisse en milieu d'après-midi. La crainte d'un blocage politique en Espagne, après des élections législatives qui n'ont débouché sur aucune majorité évidente, a fait souffler un vent glacial sur les marchés et ravivé une nette aversion au risque. L'euro en a profité, qui s'appréciait de 0,56% à 1,0930 dollar à la clôture, dans un contexte déjà alourdi par la chute des cours du pétrole. Le CAC 40 a perdu 1,3% à 4 565,17 points et l'EuroStoxx a reculé de 1,46% à 3 213,01 points.

En Europe, Ericsson a résisté à la baisse, progressant de 3,18% à 81,15 couronnes suédoises, décrochant dans le même temps la tête de l'indice OMXS 30, après avoir signé un accord avec Apple. Ce dernier met fin à toutes les procédures judiciaires lancées depuis le début de l'année par chacune des parties, qui s'accusaient mutuellement d'enfreindre des brevets et d'utiliser de manière indue des technologies développées par l'un ou l'autre. Ericsson a précisé que les termes de l'accord restaient confidentiels mais qu'ils incluent le versement de royalties de la part d'Apple.

Après son rebond de plus de 1% vendredi, Casino a repris quelques points aujourd'hui avançant de 0,38% à 44,165 euros en début de matinée avant de se retourner à la baisse (-4,16% à 42,17 euros). Certes, le titre évolue toujours près de 11% sous son niveau de jeudi dernier en début d'après-midi, juste avant la publication par Muddy Waters d'une note très critique sur les comptes et les résultats du groupe, mais la riposte lancée ce matin semble rassurer les opérateurs. Dans un long communiqué, Casino a effectivement répondu aux différents points soulevés par l'analyste la semaine dernière.

Valeo (+1,08% à 140,4 euros) a signé une des plus fortes hausses du CAC 40 soutenu par l'annonce d'une acquisition en Allemagne. L'équipementier automobile, en pointe dans les domaines de l'électronique embarqué et du développement de la voiture autonome, a mis la main sur l'allemand peiker. Ce dernier est l'un des plus grands fournisseurs de composants et de systèmes dans le domaine des technologies de télécommunication et devrait permettre à Valeo de renforcer son leadership dans le domaine du véhicule autonome et connecté.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En novembre, sur un mois, les prix à la production allemands ont baissé de 0,2%, après -0,4% en octobre et en septembre. En rythme annuel, le repli est de 2,5% après -2,3% en octobre. Dans les deux cas, l'évolution est conforme aux attentes.

L'indice flash de la confiance du consommateur publié par la Commission européenne pour décembre est ressorti à -5,7 points, après -6 points en novembre. Le consensus Reuters était de -5,85 points.

A la clôture, l'euro cote 1,0930 dollar en hausse de 0,56%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant