Analyse AOF clôture France/Europe - La finance et l'énergie, soutiens inattendus des marchés

le
0

(AOF) - Après deux séances de baisse, les principaux marchés actions européens ont nettement rebondi grâce à des résultats d'entreprises jugés rassurants dans des secteurs qui concentrent actuellement l'attention des investisseurs : la finance et l'énergie. A la Bourse de Paris, Technip a ainsi bondi de près de 12% tandis qu'Engie a grimpé de 4,3%. Côté finance, BNP Paribas a grimpé de 4%, Société Générale de 3,3% et Crédit Agricole de 1,9% dans le sillage des comptes de Lloyds Banking et d'Axa (+1,21%). Le CAC 40 a gagné 2,24% à 4 248,45 points. L'Euro Stoxx 50 a grimpé de 1,74% à 2 869,23 points.

Lloyds Banking (+13,42% à 70,55 pence) a affiché la plus forte hausse de l'indice FTSE 100 à la faveur de résultats meilleurs que prévu et du versement d'un dividende exceptionnel. La banque britannique qui avait été secourue par l'Etat lors de la dernière crise financière versera un dividende exceptionnel de 0,5 pence par action. Elle a précisé qu'il correspondait au surplus de capital dont elle disposait, une fois pris en compte celui nécessaire pour se développer et exigé par la réglementation.

Joli coup pour Engie ! En annonçant un plan de transformation d'envergure, le groupe d'énergie est parvenu à reléguer au second plan la publication de résultats 2015 médiocres et de prévisions 2016 prudentes. En Bourse, le titre, en net repli à l'ouverture, a finalement clôturé parmi les plus fortes hausses du CAC 40 avec un gain de 4,34% à 14,07 euros.

Zodiac Aerospace n'arrive toujours pas à s'extirper de la zone de turbulences dues aux difficultés de son division Aircraft Interiors, et en particulier de son activité sièges. Le nouveau profit warning lancé hier s'est traduit par une chute de 25,37% à 14,50 euros de l’action de l’équipementier aéronautique, qui retombe sur ses niveaux d’octobre 2012. Sa baisse est amplifiée par plusieurs dégradations de recommandations d’analystes, dont Oddo d’Achat à Neutre et Kepler Cheuvreux de Conserver à Alléger.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est finalement établi à 0,3% en janvier 2016, contre +0,4% en première estimation et +0,2% en décembre. En janvier 2015, il était de -0,6%.

Les commandes de biens durables ont rebondi de 4,9% en janvier après avoir baissé de 4,6% (chiffre révisé de -5%) en décembre. Les économistes tablaient sur une hausse de 2%. Hors transports, les commandes ont progressé de 1,8% en janvier après la baisse de 0,7% accusée en décembre (chiffre révisé de -1%). Le consensus visait une hausse de 0,4%.

272 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées aux Etats-Unis durant la semaine close le 20 février. Les économistes tablaient sur 270 000 après 262 000 la semaine précédente.

Ce soir, l'euro cote 1,1028 dollar, en hausse de 0,09%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant