Analyse AOF clôture France/Europe - L'ISM américain des services refroidit l'ambiance

le
0

(AOF) - En hausse une bonne partie de la séance, les marchés actions européens ont finalement terminé en baisse, pénalisés par l’annonce d’un ralentissement nettement plus marqué que prévu de la croissance du secteur des services aux Etats-Unis. A la Bourse de Paris, le secteur bancaire et financier a pâti au premier chef de ce regain de prudence. En repli de 1,95%, Société Générale a accusé la plus forte baisse du CAC 40 devant Crédit Agricole (-1,68%) et BNP Paribas (-1,39%). Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,24% à 4 529,96 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a cédé 0,21% à 3 071,35 points.

En repli une bonne partie de la séance après l'annonce d'un relèvement de l'offre sur Monsanto (+0,52% à 108 dollars), Bayer (+1,89% à 96,02 euros) s'est retourné à la hausse après des informations de presse évoquant l'hypothèse d'un dénouement heureux et rapide. Le numéro un mondial des semences aurait notamment accepté que l'allemand examine ses comptes dans le cadre d'un processus de "due diligence". Il se pourrait ainsi que le groupe chimique et pharmaceutique n'ait finalement pas besoin de relever une troisième fois son offre, contrairement aux craintes d'analystes et d'actionnaires.

A Paris, Airbus a gagné 1% à 54,40 euros, signant la troisième plus forte hausse du CAC 40. Le groupe a annoncé avoir signé un accord avec Vietjet portant sur l'acquisition de 20 A321. Ces appareils, 10 A321ceo et 10 A321neo, serviront à répondre à la croissance des réseaux régional et domestique de la compagnie aérienne vietnamienne. L'avionneur européen a également signé un accord avec Vietnam Airlines portant sur l'acquisition de 10 A350-900 supplémentaires. Ces avions seront utilisés pour des vols sans escale vers les Etats-Unis.

De son côté, Ingenico a lancé ce matin son premier profit warning depuis 2009, entraînant une chute de l’action de 13,61% à 79,38 euros. Il y a un peu plus d'un mois, le titre du spécialiste des transactions sécurisées avait déjà chuté de près de 10%, les investisseurs regrettaient alors la trop grande prudence de la direction qui n’avait pas relevé ses objectifs 2016… Entretemps, Ingenico a connu une alerte, son concurrent américain Verifone ayant abaissé ses objectifs annuels jeudi soir dernier.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les commandes à l'industrie ont augmenté de 0,2% en juillet en Allemagne, a annoncé Destatis. Ce rebond est inférieur au consensus Reuters de +0,5%. Le chiffre de juin a été révisé de -0,4% à -0,3%.

Au cours du deuxième trimestre 2016, le PIB a progressé de 0,3% dans la zone euro, conformément à l'estimation initiale communiquée le 12 août. En comparaison avec le même trimestre de l'année précédente, le PIB s’est accru de 1,6%.

Le ralentissement de la croissance dans le secteur des services a été plus fort qu’attendu. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur de l’Institute of Supply Management (ISM) est ressorti à 51,4 en août contre 55,5 en juillet. Le consensus Reuters était de 55.

A 17h35, l'euro cote 1,1228 dollar en hausse de 0,74%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant