Analyse AOF clôture France/Europe - L'heure du rebond malgré le pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont mis un terme à quatre séances consécutives de repli grâce à des rachats à bon compte. Cette reprise a été rendue possible par l’absence de mauvaises nouvelles en provenance de Chine où les Bourses se sont stabilisées. En revanche, le rebond des cours du pétrole ne s’est pas confirmé en cours de séance, limitant les gains des actions en fin de séance. L’indice CAC 40, qui avait cédé près de 5% sur cette période, a clôturé aujourd’hui en hausse de 1,53% à 4 378,75 points. L’EuroStoxx 50 a, lui, progressé de1,23% à 3 064,66 points.

En Europe, l’action SAP (+3,7% à 74,25 euros) a fini en tête de l’indice Dax 30 grâce à des ventes meilleures que prévu de licences de logiciels au quatrième trimestre et des perspectives 2016 positives. Ces bonnes nouvelles de la première valeur technologique européenne à dévoiler ses comptes sur cette période ont relégué à l’arrière-plan une marge opérationnelle inférieure aux attentes. Celle-ci continue de souffrir des investissements réalisés par le groupe allemand pour se développer dans le cloud (informations à distance et par abonnement).

A Paris, Peugeot (+4,76% à 14,975 euros) a signé la plus forte progression du CAC 40, après avoir signé une nouvelle année de croissance de ses ventes en 2015. L’an dernier, le constructeur automobile français a enregistré une croissance de 1,2% à 2 973 000 véhicules. Les investisseurs apprécient que le retour de la croissance se confirme chez Peugeot puisque l'année 2015 est le deuxième exercice de hausse des ventes pour le groupe. Ces dernières avaient déjà rebondi de plus de 4% en 2014 après une année 2013 difficile (-4,29% de volumes de ventes).

Edenred a gagné 1,20% à 15,12 euros après l'annonce d'un nouveau développement dans la gestion des frais professionnels au Brésil. Le spécialiste des services aux salariés va créer une coentreprise, qu'il détiendra à hauteur de 65%, avec le brésilien Embratec. Les actionnaires historiques de ce dernier détiendront le solde de 35%. Cette structure recouvrera les activités de gestion des frais professionnels des deux groupes et deviendra le N°2 du secteur au Brésil avec un chiffre d'affaires de 450 millions de reais et un volume d'émission de 7,6 milliards de reais.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La Banque de France a confirmé prévoir une croissance de 0,3% au quatrième trimestre 2015 à l’occasion de la publication de sa troisième et dernière estimation. La prévision de la Banque de France se fonde sur l'enquête mensuelle menée auprès des entreprises, qui montre une légère amélioration du climat des affaires dans l'industrie en décembre. L'indice qui le représente a progressé de 1 point par rapport à novembre à 99. Le même indicateur pour les services est resté stable à 96. Le climat des affaires dans le bâtiment est, lui, aussi resté stable à 96.

A la clôture, l'euro a reculé de 0,23% à 1,0837dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant