Analyse AOF clôture France/Europe - Hausse sans éclat en attendant la Fed

le
0

(AOF) - En hausse à la clôture, les marchés européens sont restés dans la lignée de la semaine dernière, toujours soutenus par le contexte porteur créé par les annonces de la BCE. Les investisseurs n’ont donc pas jugé nécessaire de prendre leurs bénéfices après quatre semaines de hausse, signe du regain de confiance dans les perspectives de la zone euro. Toutefois, l’effet de ces éléments favorables ont été légèrement nuancés à l’ouverture de Wall Street, à quelques heures de la réunion de la Fed. Le CAC 40 a gagné 0,31% à 4 506,59 points et l’EuroStoxx 500 s’est adjugé 0,59% à 3 091,98 points.

Sika (-0,23% à 3 829 francs suisses) ne lâche rien dans sa guerre contre l'entrée à son capital de Saint-Gobain. Publiant l'ordre du jour de sa prochaine assemblée générale, le 12 avril prochain, le groupe chimiste suisse a en effet prévu de faire voter des mesures qui s'opposent à la prise du contrôle par le groupe français. Ainsi, le conseil d'administration de Sika soutient la demande des actionnaires Cascade Investment, Bill & Melinda Gates Foundation Trust, Fidelity Investments International et Columbia Threadneedle Investments de prolonger la mission d'audit diligentée l'année dernière.

Safran a chuté de 6,26% à 55,52 euros après des perspectives 2016-2020 jugées décevantes. En ouverture de sa journée investisseurs à Londres, l'équipementier aéronautique a prévenu que sa marge opérationnelle restera stable à 14% au cours des quatre prochaines années. Or, les investisseurs espéraient un objectif plus ambitieux. Le groupe a expliqué que la période 2016-2020 serait une période de transition en raison du remplacement progressif de son réacteur vedette CFM56 par celui produit en coentreprise avec GE, baptisé LEAP.

Interparfums a gagné 3,86% à 23,16 euros après la publication de résultats annuels supérieurs aux attentes et l'annonce d'une forte hausse de son dividende. L'an dernier, le concepteur de parfums sous licence a fait état d'un bénéfice part du groupe de 29,2 millions d'euros en 2015, en hausse de 25%, et d'un bénéfice opérationnel de 45,8 millions d'euros, en croissance de 46%. La marge opérationnelle ressort à 14% du chiffre d'affaires, bien supérieure au niveau normatif de 12% attendu par le parfumeur.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La production industrielle a bondi de 2,1% en janvier en zone euro après avoir reculé de 0,5% en décembre. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse moindre de 1,7% pour janvier.

A la clôture, l'euro baisse de 0,45% à 1,1106 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant