Analyse AOF clôture France/Europe - Hausse et activité limitées

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère hausse, le CAC 40 faisant exception. Ils ont bénéficié de la bonne orientation du secteur automobile et des valeurs liées au pétrole. L’or noir a continué sa progression, + 2,49% à 48,14 dollars pour le baril de Brent vers 17h35. A Paris, OL Group a bondi après l’annonce de l’entrée au capital d’un fonds d’investissement chinois. Le CAC 40 a perdu 0,05% à 4 497,86 points dans des volumes étiques. Moins de 1,5 milliards d’euros ont été échangés sur les principales valeurs parisiennes. L’EuroStoxx 50 s’est lui adjugé 0,06% à 3 046,65 points.

En Europe, William Hill a perdu 2,29% à 367,20 pence, le bookmaker britannique ayant rejeté l’offre de rachat améliorée de ses concurrents, 888 et Rank Group, la jugeant toujours insuffisante. Ceux-ci proposent 199 pence en numéraire et 0,86 action de BidCo - le véhicule utilisé par le consortium pour réaliser l’opération - par action William Hill détenue. Les actionnaires de la cible détiendraient 48,8% du nouveau ensemble. Sur la base des cours du 22 juillet, dernier jour avant l’annonce d’une possible offre, William Hill est valorisé 352 pence.

A Paris, OL Groupe vient rejoindre la liste des sociétés françaises qui voient entrer un investisseur chinois à leur capital. Le club de football a annoncé vendredi le projet d'entrée dans son capital du fonds d'investissement chinois IDG Capital Partners, à hauteur de 20%, pour un montant de 100 millions d’euros. L’action OL Groupe a bondi de 7,45% à 3,03 euros alors que cet investissement sera réalisé sous la forme d'une souscription d'actions nouvelles réservée à IDG au prix de 3,3429 euros par action, soit une prime de 18,54% par rapport au dernier cours coté.

Bouygues (+0,74% à 27,955 euros) a affiché l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC 40, soutenu par le relèvement de recommandation de Berenberg de Vendre à Conserver. L'objectif de cours sur le groupe diversifié passe de 30 euros à 31 euros. Le bureau d'études a justifié sa décision par la sous-performance de 17% du titre depuis avril et l'échec de la fusion entre Bouygues Telecom et Orange. Il estime que le cours prend désormais plus qu'en compte le statu quo du marché du mobile en France.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice de confiance des constructeurs immobiliers (NAHB) est ressorti à 60 en août contre 58 en juillet (chiffre révisé de 59) et un consensus de 60.

L'indice manufacturier de la Fed de New-York est ressorti à -4,2 en août contre 0,55 en juillet et un consensus Reuters de 2,5.

A la clôture, l'euro gagne 0,27% à 1,1195 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant