Analyse AOF clôture France/Europe - Des marchés européens pénalisés par des statistiques décevantes

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en nette baisse, pénalisés par des statistiques décevantes et la stagnation du pétrole. L'accès de faiblesse de l'économie allemande, traditionnel moteur de l'Europe, a notamment semé le doute. De son côté, la stagnation du marché pétrolier (-0,05% 37,56 dollars) après sa forte baisse d'hier, n'a pas rassuré. Après avoir gagné 0,53% lors de la séance précédente, l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 2,18% à 4 250,28 points. L'EuroStoxx a, lui, perdu 1,9% à 2 711,83 points.

En Europe, Diageo a reculée de 0,66% à 1 880 pence à Londres. Le numéro un mondial des vins et spiritueux surperforme le marché grâce à ses caractéristiques défensives. Pour autant, les prochaines années pourraient s'annoncer plus difficiles que pour ses rivaux, Pernod Ricard et Rémy Cointreau en tête. C'est en tout le cas le point de vue de la Société Générale qui a confirmé sa recommandation Vendre et son objectif de cours de 1 796 pence sur le groupe.

A Paris, PSA Peugeot Citroën a chuté de 6,51% à 13,715 euros pour accuser la première plus forte baisse du CAC 40. Les investisseurs ont été déçus par les perspectives prudentes formulées par le constructeur automobile français à l'occasion de la présentation de son très attendu son plan stratégique 2016-21 "Push to Pass". Le groupe table sur une marge opérationnelle courante annuelle d'environ 4% sur les trois prochaines années avant de progresser pour atteindre 6% en 2021. Or, en 2015, la marge était ressortie à 5%, en nette progression après le 1% réalisé sur la période 2011-2015.

Un mois après la publication de résultats 2015 rassurants, Gemalto a pris par surprise les investisseurs en annonçant le départ de son Directeur général, Olivier Piou. Les marchés détestant l'incertitude, ce départ avant même la fin du plan stratégique met l'action du spécialiste de la sécurité numérique sous pression : elle a reculé de 5,25% à 60,13 euros, soit l'un des replis les plus prononcés de l'indice SBF 120.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice PMI Markit final de l'activité dans les services en France est ressorti à 49,9 en mars contre une première estimation de 51,2 et 49,2 en février. Il s'agit d'un plus haut de deux mois. L'indice PMI Markit final composite s'est établi à 50 en mars contre 51,1 en première estimation et 49,3 en février. Il s'agit également d'un plus haut depuis deux mois.

L'indice PMI Markit final de l'activité dans les services en Allemand est ressorti à 55,1 en mars contre une première estimation de 55,5 et 55,3 en février. Il ressort à un plus bas de deux mois. L'indice PMI Markit final composite s'est établi à 54 en mars contre 54,1 en première estimation et 54,1 en février. Il s'agit d'un plus bas depuis 8 mois.

L'indice PMI Markit final dans les services dans la zone euro est ressorti à 53,1 en mars contre une première estimation de 54 et 53,3 en février. L'indice PMI Markit final composite s'est établi à 53,1 en mars contre 53,7 en première estimation et 53 en février.

En février 2016 par rapport à janvier 2016, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,7% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. En janvier 2016, les prix avaient baissé de 1,1% dans les deux zones.

Le secteur des services a renoué avec la croissance en mars aux Etats-Unis, selon le bureau d'études Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 51,3 en mars contre 49,7 en février.

La croissance de l'activité dans secteur des services s'est avérée plus forte que prévu en mars aux Etats-Unis. L'indice des directeurs d'achat de l'Institute for Supply Management (ISM) pour ce secteur est ressorti à 54,5 contre 53,4 en février et un consensus Reuters de 54.

Le déficit commercial américain s'est élevé à 47,1 milliards de dollars en février contre 45,9 milliards en janvier.

A la clôture, l'euro monte légèrement à 1,1392 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant