Analyse AOF clôture France/Europe - Dans le vert, en attendant la Fed...

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont terminé dans le vert, alors que la Fed révèlera son compte-rendu monétaire demain soir. Le secteur automobile est resté en tête du CAC 40, porté par les bons résultats de Faurecia et Plastivaloire. A contrario, Orange et Europcar ont été sanctionné, l'un pénalisé par la baisse de son chiffre d'affaires trimestriel en France, l'autre par l'abaissement de ses perspectives annuelles. A la clôture, le CAC 40 a gagné 0,15% à 4 394,77 points et l'EuroStoxx 50 +0,2% à 2 979,04 points.

En Europe, Commerzbank a cédé 4,41% à 5,57 euros après avoir lancé hier soir un avertissement sur sa solvabilité. La banque allemande a contaminé Deutsche Bank (-2,24%), nombreux étant les analystes estimant que celle-ci n’est pas suffisamment capitalisée. Commerzbank a fourni des informations préliminaires sur ses résultats du deuxième trimestre, dont les détails seront communiqués le 2 août. Elle a en particulier indiqué à cette occasion que son ratio de fonds propres durs a reculé de 50 points de base sur le trimestre à 11,5%.

A Paris, Faurecia a bondi de 4,3% à 34,29 euros grâce des perspectives annuelles revues en hausse dans le sillage d'un premier semestre dynamique. L'équipementier a vu grimper son bénéfice net de 56% à 245 millions d'euros sur le semestre, avec un Ebitda qui a augmenté de 20% à 814 millions d'euros. Cette forte progression résulte essentiellement de la hausse de la marge opérationnelle qui augmente de 106 millions d'euros. Cette dernière a atteint 490 millions d'euros, soit 5,1 % du chiffre d'affaires total contre 384 millions d'euros et 4 % en 2015.

A contrario, le titre Europcar a été sanctionné en Bourse, cédant 2,23% à 7,148 euros. Malgré un retour au bénéfice sur son premier semestre (+3 millions d'euros après -157 millions en 2015), le loueur de voiture a vu son corporate Ebitda, son principal indicateur opérationnel, reculer de 9% (-7,5% à taux de changes constants) à 55 millions d'euros, avec un repli de sa marge à 5,8% contre 6,3% un an plus tôt.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les ventes de logements neufs ont nettement dépassé les attentes en juin, ressortant à 592 000 en rythme annuel, à comparer avec un consensus Reuters de 560 000. Le chiffre de mai a été révisé, de 551 000 à 572 000.

L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board a légèrement reculé à 97,3 en juillet après 97,4 en juin.

La croissance du secteur des services a ralenti en juillet, a annoncé le bureau d'études Markit. Selon une première estimation, l'indice des directeurs d'achat pour ce secteur a reculé à 50,9 contre 51,4 en juin. Il est au plus bas depuis cinq mois.

L'indice S&P Case-Shiller, qui mesure les prix immobiliers dans les 20 plus grandes agglomérations américaines, a progressé de 5,2%. Il était anticipé en progression de 5,5%.

A la clôture, l'euro cède 0,1% à 1,0983 dollar.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant