Analyse AOF clôture France/Europe - Bancaires, cycliques et euro lestent le CAC 40

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont nettement reculé, pénalisés par les valeurs cycliques et les banques. Ces dernières ont souffert du profit warning de Commerzbank et de l’inquiétude des investisseurs à propos des établissements italiens. La poursuite de la hausse de l’euro contre le dollar a accentué la tendance baissière. Eurofins Scientific a échappé, lui, facilement à la baisse grâce à de bons résultats semestriels. L’indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,84% à 4 327,99 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 2,03% à 2 906,98 points.

En Allemagne, Commerzbank a cédé 8,95% à 5,249 euros, entraînant dans son sillage sa concurrente Deutsche Bank (-3,22%) et les autres banques européennes. Après avoir lancé un avertissement sur sa solvabilité la semaine dernière, la banque allemande a émis aujourd'hui un profit warning. Elle anticipe désormais une baisse de son bénéfice net contre une légère hausse auparavant. Le bénéfice opérationnel sera également en repli. Commerzbank s’est justifiée en mettant les incertitudes géopolitiques et les taux d’intérêts négatifs qui pèseront sur ses revenus.

A Paris, Eurofins Scientific a bondi de plus de 10% à 374,80 euros, soutenu par un premier semestre bien meilleur que prévu et la confirmation de ses perspectives annuelles. Le groupe de laboratoires d'analyses a réalisé sur la période, un résultat net de 93,4 millions d'euros en progression de 51,5% contre un consensus de 67 millions d'euros. L'Ebitda ajusté a lui aussi dépassé les attentes, en hausse de 52,3% à 216,6 millions alors que le marché attendait 193 millions. La marge d'Ebitda a atteint pour sa part 17,9% après 16,9% en 2015.

La fin de la grève des hôtesses et stewards d'Air France est attendue aujourd'hui. Le syndicat National du Personnel Navigant (SNPC) de la compagnie aérienne a démarré ce mouvement le 27 juillet, à l'initiative de plusieurs autres syndicats de la compagnie aérienne. Cette grève coûtera "autour de 90 millions d'euros, une somme extrêmement importante, c'est la valeur d'un avion long-courrier", a évalué Frédéric Gagey, le PDG d'Air France, sur France Info.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,7% dans la zone euro et de 0,8% dans l'Union européenne en juin par rapport à mai, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ils étaient attendus en hausse de 0,4% pour la zone euro, selon le consensus Reuters. En mai 2016, les prix avaient progressé de 0,6% dans les deux zones.

En juin, les revenus des ménages américains ont progressé de 0,2%, comme en mai. Le consensus était de +0,3%. Même constat pour les dépenses des ménages, qui ont augmenté de 0,4% en juin et en mai. Les économistes attendaient en moyenne +0,3%.

A la clôture, l'euro gagne 0,61% à 1,1229 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant